Sand Van Roy Me Too Tattoo

0
23

Le tatouage de Sand Van Roy était la seule chose plus puissante que les films présentés au Festival de Cannes. L’actrice belgo-néerlandaise portait une robe bustier lors d’une projection de Une vie cachée, lui permettant de lire l'encre temporaire intitulée «Halte à la violence à l'égard des femmes» et comportant un symbole et un poing féminins.

Il est probable que ce tatouage était une protestation de l'acteur français Alain Delon, récipiendaire du prix d'excellence de la Palme d'or honoraire au festival et qui a reconnu publiquement avoir giflé des femmes, s'être opposée à l'adoption par des couples de même sexe et avoir soutenu politiciens Van Roy n'était pas la seule personne contrariée par les honneurs de Delon. Le groupe de plaidoyer Women and Hollywood a condamné ce choix et plus de 26 000 personnes ont signé une pétition en ligne séparée contre ce choix.

Van Roy n'est malheureusement pas étrangère à la violence à laquelle elle fait référence dans son tatouage. En 2018, l'actrice a poursuivi le cinéaste Luc Besson pour viol, mais les accusations ont été abandonnées pour insuffisance de preuves. Le tatouage est un rappel important que le mouvement # MeToo est loin d’être terminé. Van Roy a bravement utilisé sa position de public pour attirer l'attention sur les abus dans l'industrie du film, relançant ainsi la discussion autour du mouvement.

Voir le tatouage, à venir.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.