"Saifan" ouvre l'Union arabe des travailleurs de la filature avec la participation de 12 pays arabes "Tyr"

Le ministre de la Main-d'œuvre, Mohamed Saafan, a ouvert samedi au Caire la conférence de la Fédération arabe des travailleurs du filage et du tissage, avec la participation de 12 pays arabes sous le titre "Tourner et tisser entre réalité et espoir" en présence de Jibali Al Maraghi, président de la Fédération générale des syndicats d'Egypte et Abdel Fattah Ibrahim. Dr. Ahmed Mustafa, président de la Holding, représentant le ministre du secteur des entreprises publiques, M. Ghassan Ghosn, secrétaire général de la Confédération internationale des syndicats arabes, M. Bishara Al Asmar, président de l'Union générale de la filature et du tissage en Égypte. Le président de la Fédération du travail du Liban, a indiqué le ministre, soulignant que le secteur du textile, de l'habillement et du prêt à l'emploi est l'un des plus importants secteurs du travail en Égypte et dans les pays arabes. Cela est dû à la présence de l'industrie et à son intensité de main-d'œuvre. Il a déclaré que personne ne nie ce que vit actuellement l’industrie face aux problèmes fondamentaux qui menacent son avenir et se reflète dans les conditions de travail de ses travailleurs. Il a déclaré: Le secteur textile et textile de l’Égypte a le plus souffert des problèmes de ce secteur. Un certain nombre de décisions "Nous avons des projets économiques ambitieux: les dirigeants politiques, avec le soutien du président Abdel-Fattah al-Sisi, cherche à mettre en œuvre pour maximiser les avantages de ce secteur ". Il a souligné que la crise économique s'était aggravée au cours des dernières années, ajoutant qu'après deux grandes révolutions du peuple et des travailleurs égyptiens, le rôle des travailleurs s'est accru au cours de cette période critique qu'a connue notre pays. moins important que le rôle du soldat dans la bataille, tant que les travailleurs résistent aux partisans de la pensée extrémiste et refusent de se laisser entraîner derrière les appels à la démolition et au vandalisme prônés par certains et s’influençant eux-mêmes dans le travail et la production, Saifan a L’État est intéressé par la mise en œuvre d’un plan de développement global pour l’industrie de la filature et du tissage dans les sociétés appartenant à la société de portefeuille du coton, de la filature, du tissage et du vêtement, dans un délai de 3 ans après une réduction de 5 ans, à partir d’entreprises du La main-d'œuvre, Mohammed Saifan, a souligné la nécessité d'un mouvement ouvrier arabe, en particulier à ce stade critique, car les pays arabes sont confrontés à de nombreuses difficultés. défis auxquels sont confrontés les pays arabes. Ainsi, l'intégration, le rapprochement et l'union entre le mouvement ouvrier arabe contribueront à relever ces défis et à les surmonter. Le ministre a souligné que les travailleurs sont la base du peuple et sa force. Il a souligné que l'intégration peut avoir lieu entre l'Union générale de la filature et du tissage en Égypte et la même au Soudan. Il a souligné que le Soudan est un terreau fertile et que l’Égypte a formé de la main-d’œuvre qui finit par revenir dans le pays arabe. Il a exprimé l'espoir que le rêve arabe reviendrait et qu'il constituerait le principal motif du développement économique commun de la communauté arabe. Le ministre a ajouté: "Vous êtes venu aujourd'hui à El Moez, au Caire, pour discuter de la question du filage et du tissage et des crises qui ont frappé le secteur ces dernières années. Sortir de la crise et trouver des solutions pour le résoudre conférence qui se déroule sous le titre "Tisser les liens entre réalité et espoir", soulignant que, dans ces circonstances, nous devons approfondir ces slogans et en faire une approche que nous suivons toujours, et que nous développons notre pays avec nos mains, et non Attendre que quiconque autre qu'un pays arabe tende la main "Nous nous sommes réunis au Caire pour souligner l'intérêt du gouvernement égyptien pour le mouvement syndical arabe et sa conviction de son rôle actif et de sa volonté de fournir soutien et soutien. aux syndicalistes qui ne ménagent aucun effort pour les questions de travail et les intérêts des travailleurs. Le ministre a conclu son discours en remerciant tous les syndicalistes et travailleurs du secteur de la filature et du tissage et en organisant cette conférence. Il a souligné que nous avons besoin de la même chose que toujours pour renforcer l'enthousiasme pour plus de travail et de production et pour arrêter toutes les tentatives. Entités malhonnêtes et faux personnages à exploiter les revendications et les peines des travailleurs du textile à des fins personnelles, dans l’espoir que les discussions de cette conférence se traduiront par la cristallisation d’une vision claire permettant d’élaborer une stratégie nationale visant à assurer un meilleur avenir au travail pour le textile et le textile. travailleurs du textile. Conférence des dirigeants syndicaux des travailleurs du textile en Égypte, le monde arabe sur le territoire égyptien, les décrivant Besvoh, blanchisseurs d'or blanc, travailleurs, tisserands de robes blanches, soulignant qu'elle est toujours utilisée pour servir de mère aux pays arabes eux et renforcer leur stabilité. De son côté, Ahmed Mustafa, président de la Holding pour la filature et le tissage, a déclaré: "L’industrie textile est confrontée à une guerre féroce, mais pour l’Égypte, des mesures sérieuses et des réformes audacieuses ont été adoptées par le ministère en coopération avec les parties concernées l’industrie est revenue à son époque. " Il a appelé à l'intégration arabe. Les usines syriennes, établies en Égypte comme exemple d'intégration arabe, ont confirmé que les dirigeants politiques avaient souligné la nécessité de prendre des mesures sérieuses pour réformer le secteur de la filature et du tissage. Il a exprimé l'espoir que la conférence émettra d'importantes recommandations pour relancer cette industrie. Pour sa part, Jibali Al Maraghi, président de la République d'Égypte, a déclaré que le président Abdel Fattah Al Sisi était intéressé par la relance et la reconstitution de l'industrie textile pour son passé. En conséquence, il a été convenu avec la Chine de restructurer cette industrie en Égypte. Jibali a déclaré que l'Union générale de la filature et du tissage avait présenté des brochures pour relancer l'industrie en Égypte pendant plus de quatre ans, dans l'espoir que la conférence se terminerait par des recommandations qui contribueraient au succès de cette industrie dans les pays arabes. Wens C a été une industrie leader dans le monde arabe, mais a été confrontée à de nombreux défis qui ont entraîné la disparition de cette industrie dans de nombreux pays arabes, de sorte qu'elle n'existe plus uniquement en Égypte et en Syrie, soulignant que le monde arabe est dans le besoin. pour restaurer l'industrie pour être une industrie stratégique. Ibrahim "a encouragé les agriculteurs arabes à cultiver le coton afin de nier nos besoins, ainsi que l'élaboration d'une législation dissuasive visant à protéger cette industrie et l'activation d'accords arabes conjoints visant à lutter contre les mauvaises pratiques préjudiciables à l'industrie textile, en soulignant la nécessité d'activer M. Ghassan Ghosn a exprimé son plaisir de participer à cette conférence, soulignant que le secteur de la filature et du tissage dans les pays arabes est un formidable terrain pour la création d’emplois, Les contraintes imposées par les organisations internationales et L'ouverture du commerce a eu des répercussions sur la main-d'œuvre menacée de chômage.Il a souligné que les problèmes structurels liés à la modernisation des machines et du matériel et aux chaînes de production contribuaient au piètre état de cette industrie dans le monde arabe. prendre des décisions qui soutiennent la compétitivité de l’industrie de la filature et du tissage. allés pour la formation d'un marché arabe commun pour relever les défis qui affectent l'économie arabe. Il a appelé les gouvernements arabes à prendre des décisions qui soutiennent la compétitivité de l'industrie textile. Les travailleurs arabes & # 39; Union pour le terrorisme et l'extrémisme arabes dans tous les pays arabes. Beshara Al Asmar, président de la Confédération générale des syndicats du Liban, a remercié Abdel Fattah Ibrahim pour cette activité remarquable qui donne de l'espoir aux cœurs, en particulier après la fragmentation que nous vivons dans le monde arabe, en particulier après le printemps arabe dévastateur à l'expropriation de la terre et détruit l'industrie, l'agriculture et le tourisme. Que la conférence contribue à la restauration de l'industrie dans le monde arabe. Il a déclaré: Ce qui est dépensé en milliards de guerres et a exigé que ces milliards soient consacrés à l’industrie plutôt qu’aux guerres et à l’achat d’armes. Pour sa part, George Bassunis, représentant de la Confédération mondiale des syndicats: Le syndicat représente 95 millions de travailleurs de 130 pays, soulignant que le secteur du textile est un secteur de grande importance stratégique, base de la satisfaction des besoins des travailleurs, notant que L’Afrique produit plus de 10% du coton brut et est exportée vers les pays d’Asie, soulignant que l’Égypte est l’un des pays les plus vastes, avec 4 000 usines employant plus d’un million de travailleurs, affirmant que l’Égypte cultive du coton pour la fabrication de confectionne des vêtements et exporte environ 80% de sa production aux États-Unis et au niveau mondial, se déclarant convaincu que ce secteur en Égypte est une source d’enquête sur le bien-être des travailleurs. .

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.