Ryanair attribue les grèves à la baisse des bénéfices

Ryanair attribue les grèves à la baisse des bénéfices

Ryanair a annoncé une baisse de 22% de son bénéfice avant impôts à 345 millions d'euros au premier trimestre par rapport à l'an dernier, accusant les grévistes, les compagnies pétrolières et les contrôleurs de la circulation aérienne de faire grimper les coûts.

Les coûts de personnel ont augmenté de 34% à 245 millions d'euros car la compagnie aérienne a offert des augmentations salariales aux pilotes et autres membres du personnel, mais depuis qu'elle a accepté de reconnaître les syndicats en décembre dernier, Ryanair a également été frappée par des grèves.

Le directeur de Ryanairchief, Michael O'Leary, a mis en garde contre des coupes dans le calendrier hivernal si les grèves se poursuivaient, "ce qui pourrait entraîner des réductions de flotte et des suppressions d'emplois sur les marchés où les employés concurrents interfèrent dans nos négociations avec nos syndicats."

Le coût unitaire, une mesure standard des coûts des compagnies aériennes, a augmenté de 10% au cours du trimestre. auparavant Ryanair avait guidé 9 pour cent pour toute l'année.

Néanmoins, le chiffre d'affaires a progressé de 9% à 2,1 milliards d'euros grâce à la forte croissance des revenus annexes tels que les places réservées et l'embarquement prioritaire, et le nombre de passagers a augmenté de 7% à 37,6 millions.

M. O'Leary a laissé ses prévisions de bénéfices pour l'année entière inchangées entre 1,25 et 1,35 milliard d'euros.

Pourtant, les pénuries et les grèves des contrôleurs de la circulation aérienne ont frappé Ryanair, l'obligeant à annuler plus de 2 500 vols, touchant 450 000 passagers, et à payer 40% de plus en compensation que la période correspondante précédente. Cela a eu un effet d'entraînement sur la ponctualité, qui est tombée de 89 à 75%.

Sa facture de carburant a augmenté de 23% à 631 M €, bien qu'elle soit couverte à 90%.

Le prix moyen des billets a chuté de 4% à moins de 39 € en raison de «la Coupe du Monde, la vague de chaleur en Europe du Nord et l'incertitude des clients concernant les frappes pilotes», a déclaré M. O'Leary.

Ryanair, qui est engagé dans une bataille juridique avec le groupe Lufthansa concernant sa reprise de la compagnie aérienne LaudaMotion, a déclaré que LaudaMotion perdrait "environ 150 millions d'euros dans sa première année très difficile". Il avait déjà guidé 100 millions d'euros.

Avant les éléments exceptionnels, y compris la détention d'un quart du capital de LaudaMotion, le bénéfice avant impôt a diminué de 20% à 355 millions d'euros.

Le bénéfice par action a diminué de 18% à 0,26 €.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.