Rome, coup d’envoi de la manifestation syndicale : “Non aux fascismes”

La mobilisation organisée par la CGIL, la CISL et l’UIL se déroule dans une ville blindée exactement une semaine après l’assaut contre le siège de la Chambre du travail. Des milliers de personnes dans le cortège

Previous

Juif d’extrême droite, combattant de “l’Europe chrétienne”, a chamboulé les comptes électoraux de Macron et Le Pen

Retirer le %&*@ des plaques de vanité du Maine prendra du temps

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.