nouvelles (1)

Newsletter

Retraites complémentaires. Une revalorisation d’environ 5 % prévue en novembre 2022

Les retraites complémentaires versées par l’Agirc-Arrco devraient augmenter le 1er novembre 2022. Selon les informations du Parisien en date du mercredi 21 septembre 2022, le gouvernement a décidé de donner un coup de pouce supplémentaire pour contrer les effets de l’inflation. La réévaluation de la valeur du point sera comprise entre 4,9 et 5,2 %, soit un peu plus que celle du régime de base, valorisée de 4 % le 1er juillet dernier. L’annonce devrait avoir lieu le 6 octobre prochain, date à laquelle on connaîtra le pourcentage exact de l’augmentation.

Un budget annoncé de + 4,2 milliards d’euros

Les discussions se poursuivent actuellement au sein des instances dirigeantes, de nombreux facteurs devant être pris en compte pour arriver à un chiffre qui satisfasse tous les secteurs. En effet, comme le rappelle Le Parisienle montant des retraites complémentaires doit être aligné sur celui de l’inflation, qui a atteint 5,3 % en septembre 2022.

Or, il ne doit pas dépasser les 5,2 %, car la hausse des retraites ne doit pas évoluer plus vite que celle des salaires (+ 4,8 %) selon la loi. Il faut aussi prendre en compte les réserves de l’État, estimées à 65 milliards d’euros pour le régime des retraites. Cette revalorisation de la valeur du point devrait coûter 4,2 milliards d’euros supplémentaires au gouvernement.

Yaël Braun-Pivet contre un passage en force de la réforme

Cette bonne nouvelle pour les bénéficiaires des retraites complémentaires intervient en plein débat sur un éventuel passage en force de la réforme dans le futur projet de loi de finances de la Sécurité sociale. Interrogée par Infos France ce jeudi, Yaël Braun-Pivet, présidente de l’Assemblée nationale, s’est prononcée contre un amendement sur la réforme des retraites.

« Je n’ai jamais été favorable aux amendements qui portent en eux-mêmes une réforme d’importance parce qu’ils n’ont pas été expertisés par le Conseil d’État, n’ont pas fait l’objet d’une étude d’impact, n’ont pas été travaillés par les parlementaires en amont » a-t-elle déclaré. Yaël Braun-Pivet appelle de ses vœux un véritable travail de concertation avec les différents partis et les partenaires sociaux. « Il faut à la fois reculer l’âge de la retraite ou augmenter le nombre de trimestres et travailler sur les carrières longues et la pénibilité. Donc il faut faire une réforme globale » a-t-elle estimé.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT