Home » Réouverture – Terminez le chaos de la fête

Réouverture – Terminez le chaos de la fête

by Nouvelles

Samedi à 16 heures, les restrictions pandémiques ont disparu. Dans les heures qui ont suivi, les Norvégiens avides de fête ont afflué dans les boîtes de nuit de tout le pays. Ce n’était pas aussi bon pour tout le monde.

Dans de nombreux endroits, de longues files d’attente et le chaos ont été signalés. A Trondheim, plusieurs personnes se sont évanouies devant les boîtes de nuit, rapporte Adresseavisen.

À l’extérieur de Justisen à Oslo, la file d’attente faisait jusqu’à 65 mètres de long, selon le photographe de NTB sur place.

VOTE DE PARTI : À Oslo comme à Trondheim, la police est en place dans le centre-ville, où de grandes foules se sont rassemblées à l’extérieur des boîtes de nuit de la ville. Vidéo : Joakim Halvorsen / Kaja Storrøsten
Voir plus

Cracher sur la fenêtre

A la discothèque Last Train, le barman lui-même a appelé la police car la situation était complètement chaotique. Le journaliste de Dagbladet a témoigné qu’une personne a craché sur la fenêtre de la boîte de nuit.

– C’était un enfer et tout comme la Seconde Guerre mondiale, raconte le gardien de Last Train, Tony Hansen, à propos des scènes qui se sont déroulées dans les rues d’Oslo.

– C’était un vrai chaos, les gens sont complètement cocons. C’était absolument horrible, ajoute Hansen.

A la discothèque Storgata 26 c’était selon VG chaos total, et le directeur général Johan Høeg Haanes pense que le gouvernement a initié la réouverture trop rapidement.

– C’est exactement ce que j’avais prédit à l’avance. C’est devenu mortel dans la ville parce qu’ils ne nous ont pas donné au moins quelques jours de délai, dit-il.

Dans de nombreux endroits du pays, les centres d’opérations de la police font également état d’un grand nombre de bagarres et de violences.

Blessures graves à la tête

– Des bagarres et des troubles ont été signalés dans le centre d’Oslo après 14 h 30. Nous percevons que les messages sont devenus un peu plus sérieux au cours de la dernière heure que plus tôt ce soir. Nous avons enregistré un peu moins de 50 incidents de ce type au cours des quatre dernières heures, écrit la police d’Oslo Twitter.

FÊTE : Après un an et demi avec des restrictions strictes, les citoyens d’Oslo passionnés de danse pouvaient enfin se déchaîner sur les pistes de danse. Vidéo : Kaja Storrøsten
Voir plus

Un homme est soigné pour des blessures à la tête après avoir été victime de violences à Stortorget à Oslo. Selon la police, il s’agit de blessures graves. Plusieurs personnes auraient été impliquées dans l’incident, mais jusqu’à présent, personne n’a été arrêté.

La police d’Oslo a signalé le cas peu avant 15 heures dimanche soir. Une heure plus tard, la police signale un coup de couteau.

– Nous sommes à Nedre Slottsgate après un rapport de coups de couteau. Un homme a des blessures à un pied et il est conscient. Nous travaillons avec une description de trois ou cinq personnes qui se sont enfuies de l’endroit, écrit la police sur Twitter.

La police a également pris en charge un homme qui portait un couteau plus gros à l’intérieur du passage Strøget. Il n’y a aucune information que quelqu’un a été blessé.

Cycliste dans le tunnel

À l’Universitetsgata d’Oslo, un homme a été arrêté pour avoir licencié un policier. Avant cela, la personne appréhendée s’était glissée dans une boîte de nuit où elle n’était pas désirée.

La police a également lancé la recherche d’une femme sur un scooter électrique qui est partie dans la direction opposée en direction est du tunnel de la forteresse.

– Le cycliste de kick s’est éloigné de nous. Heureusement, elle n’a pas été touchée lorsqu’elle a conduit dans la direction opposée dans le tunnel de la forteresse, mais cela est apparu à la caméra comme plus de chance que d’habileté, selon la police.

Mère frappée

À Tønsberg et à Skien, les équipes du district de police du Sud-Est ont dû faire face à des combats de masse. À Tønsberg, cela s’est passé sur la jetée, et une douzaine de personnes ont été impliquées. Personne n’a été grièvement blessé, mais un homme dans la vingtaine a été amené après qu’il aurait été agressif envers la police.

Lors d’une soirée privée à Skien, une mère venue sur place a été licenciée par un participant à la soirée. La situation s’est transformée en une bagarre de masse sur la pelouse à l’extérieur. Personne n’y a été grièvement blessé non plus.

À Bergen, un homme a été signalé pour avoir donné un coup de pied et partiellement cassé la portière d’une voiture de police. Il est également signalé pour menaces et violences à l’encontre d’un agent public. Dans plusieurs endroits de la ville, il y a eu plusieurs combats avec au moins cinq impliqués. De plus, un homme de 19 ans a été transporté à l’hôpital après avoir reçu des coups et des coups de pied, et un homme de 25 ans a dû se rendre aux urgences après avoir été frappé au visage avec une bouteille.

– Bonne humeur

Mais à certains endroits, les choses se sont mieux passées.

La police de Sørvest a publié sur Twitter des photos des rues de Stavanger, où il y avait beaucoup de monde.

– Bonne ambiance en lien avec la réouverture ! a écrit la police.

Un message similaire est venu de la police de Troms.

– Le chef de projet à Tromsø rapporte une très bonne ambiance dans le centre-ville et beaucoup de monde à l’extérieur. Il commence à y avoir de solides files d’attente dans toutes les boîtes de nuit. Pensera que cela s’applique à nos autres villes, ont-ils écrit sur Twitter.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.