Red Bull mal placé: Albon tombe en Q2 et Verstappen n’est que septième

Gasly et Albon échangent leurs rôles: le Français se rend en Q3 avec AlphaTauri

Verstappen, derrière le Racing Point et la Ferrari

Plus de problèmes que prévu pour Red Bull au GP de Hongrie 2020, un circuit dans lequel l’équipe voulait traquer Mercedes. Max Verstappen n’a pas dépassé la septième place et Alexander Albon a été éliminé en Q2, derrière une Williams et un AlphaTauri.

Red Bull a atterri en Hongrie avec de grandes attentes, voulant rattraper Mercedes. A priori, le Hungaroring était le circuit fétiche de la marque de boisson énergisante de par ses caractéristiques. Une seule ligne droite et de nombreuses courbes à vitesse faible et moyenne. La réalité était très différente aujourd’hui.

La RB16 a montré que c’était une voiture très nerveuse et difficile à contrôler. Non seulement en Hongrie, mais aussi aux dates d’ouverture de l’Autriche. Verstappen lui-même a subi une vrille en Free 3 quand il a essayé de serrer un peu plus les limites de la voiture.

Curieusement, c’est dans le premier secteur – le plus rapide – que Red Bull s’est rapproché de Mercedes, Racing Point et Ferrari. Dans les zones les plus sinueuses, c’est là où la voiture a le plus souffert et où Verstappen a perdu jusqu’à une demi-seconde avec les flèches d’argent.

Tout cela s’est bien reflété dans la classification. Red Bull s’est positionné comme la quatrième meilleure équipe sur la grille au rythme d’un tour, loin de cette deuxième place à laquelle il aspirait en début de week-end.

Max Verstappen a terminé septième des feuilles de temps près de Ferrari, mais près d’une seconde et demie derrière le temps de la pole de Lewis Hamilton. Pour nous donner une idée de ce mauvais résultat, nous pouvons contraster avec les chiffres de l’année dernière.

Le Néerlandais a pris la première position des qualifications avec un temps de 1’14 “572, ce qui lui aurait valu aujourd’hui d’être troisième. Aujourd’hui en Hongrie, 33 a établi un temps de 1’14” 849, c’est-à-dire que Red Bull a perdu près de trois dixièmes.

“Ce fut une qualification décevante. Tout s’est très mal passé ce week-end. Etre septième n’est pas ce que je voulais. Mais je ne peux rien faire”, a déclaré Verstappen à Ziggo Sport.

“Il n’y a pas d’équilibre dans la voiture et pas d’adhérence lorsque vous êtes là-bas. Vous devez l’accepter, c’est difficile, mais nous allons essayer de tirer le meilleur parti de demain.”

Il est également vrai que la température en piste ce week-end n’était pas optimale et que Verstappen a fait sa deuxième tentative en Q3 avec un pneu usé. Mais cela ne justifie pas vraiment un mauvais résultat pour une marque qui aspire cette année à la deuxième place du Championnat.

En revanche, le résultat d’Alexander Albon décevant. Le Britannique-Thaï a été éliminé en Q2 à la 13ème place, derrière George Russell’s Williams et Pierre Gasly’s AlphaTauri. Le Français et Albon ont à nouveau «échangé» leurs rôles comme ils l’avaient déjà fait en 2019. Le mur ne l’a pas aidé non plus car il a roulé avec le trafic.

Helmut Marko, conseiller Red Bull, reconnaît les problèmes de l’équipe. Il y a une grave erreur qu’ils doivent résoudre en usine pour essayer de changer le ton du début de saison. Demain, le podium sera difficile.

“Etre 1,4 seconde derrière Mercedes sur ce circuit est fou. On ne peut même pas rêver de victoire ou de podium ici. Silverstone est proche de chez nous, il faut trouver la solution à un problème fondamental”, a déclaré Marko pour terminer.

Si vous voulez lire plus de nouvelles comme celle-ci, visitez notre Flipboard

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.