Nouvelles Du Monde

Real Madrid : la tournée madrilène commence après un jour et demi sans douche ni vêtements de rechange

Real Madrid : la tournée madrilène commence après un jour et demi sans douche ni vêtements de rechange

Disons que si c’était une chanson d’Amaral les versets devraient être comme ceci : “Comme Nicolas Cage [el de verdad, no el que se col en el palco del Bernabu] dans Quitter Las Vegasallez, Rivero, pour perdre la valise…”. Parce qu’après avoir évité plusieurs malheurs de Madrid, c’est ce qui nous est arrivé à ngel (ci-après River) igname à son arrivée au Nevada.

Déjà la nuit, pour certaines choses et pour d’autres après presque 24 heures de voyage, la ville du péché n’était qu’à cause des machines à sous qui vous accueillent à la descente de l’avion et des néons dans n’importe quelle partie. Le reste, notre hôtel de charme, avec une de ces piscines qui dans les films se réveillent avec un mort flottant, et une pizzeria pour le dîner. Nous n’arrêtons pas de rire parce que la vie est comme ça avec River, mais nous n’arrêtons pas non plus de penser quand et où devenir des gens.

Lire aussi  Étudiant a pris le bronze à la "Dance Worldcup" 2023 | TUCactuel

Nous l’avons fait, sur une recommandation locale, le lendemain matin à un Ross. Même si nous espérons récupérer les sacs à Los Angeles, on achète beaucoup de vêtements et assez cher : payer, ou nous avons confiance en cela aussi, American Airlines. Tout à l’heure, nous avions pris un petit-déjeuner qui aurait ravi Homer Simpson puis, douchés et changés, nous sommes partis pour la Californie.

River a conduit, sauvant ses souvenirs de la Route 66, parce que j’ai oublié le permis (cela n’étonne personne, encore moins ma famille) à la maison. Après quatre heures d’interminables lignes droites et désertiques, lançant des kilomètres et traversant la Californie d’est en ouest, nous nous sommes finalement plantés à Los Angeles. Je l’écris vite et souriant, mais dans la dernière ligne droite Il ne nous a pas été difficile de nous imaginer dans le caniveau, sans une goutte d’essence. Encore une fois au bâton.

Dans l’après-midi, nous couvrons l’arrivée du Real Madrid au Beverly Hills Hotel, avec Arancha Rodríguez (COPE) et Javi Herrez (SER) à côté. J’étais désolé qu’aucun joueur ne s’arrête pour signer des maillots et imprimer comment les gens réagissent au microphone MARCA. Et je vais me coucher en pensant à quel point c’est spécial qu’à tant de kilomètres de la pièce dont ils me parlent Le podcast des quatre amigos. Bonne nuit ici… et bonjour en Espagne.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Un F16 s’est écrasé à Halkidiki, le pilote est sain et sauf

F-16 ©Eurokinissi ” )+(“arrêter\”> “).length); //déboguer le contenutts2=document.querySelector(“.entry-content.single-post-content”).innerHTML.substring( 0, document.querySelector(“.entry-content.single-post-content”).innerHTML.indexOf( “” )); contenttts2=contenttts2.substring(contenttts2.indexOf( “fa-stop\”> ” )+(“arrêter\”> “).length);

ADVERTISEMENT