Ramadan dans le Nord canadien, où le jeûne dure au moins 19 heures

Ramadan dans le Nord canadien, où le jeûne dure au moins 19 heures

EDMONTON – Les musulmans du monde entier ont commencé le neuvième mois du calendrier islamique, le Ramadan, mercredi, en s’abstenant de mauvaises habitudes et de manger et de boire pendant la journée. Les musulmans gardent le jeûne en organisant un repas avant l’aube Suhoor ou sehri, puis rien jusqu’au coucher du soleil où ils rompent leur jeûne, appelé iftar, construire l’empathie envers les pauvres et les affamés tout en remplissant l’un des piliers de l’Islam. Mais selon l’endroit où vous vous trouvez dans le monde, cela peut entraîner certains défis. Les musulmans suivent le calendrier lunaire, de sorte que les dates varient d’année en année. Cette fois-ci, le Ramadan est arrivé pendant les heures les plus longues de l’année. Cela signifie que mercredi, les musulmans de La Mecque, en Arabie Saoudite – le berceau de l’Islam – ont dû éviter de boire et de manger pendant 14 heures. À Toronto, le jeûne dure 16 heures. Mais les musulmans vivant plus au nord prennent le gâteau (mais seulement après le coucher du soleil!). À Edmonton, la ville la plus septentrionale du Canada, les musulmans commencent à 19 heures et à la fin du ramadan jeûner 20 heures par jour. Des casse-croûte de minuit à pratiquement suivre un fuseau horaire différent, les musulmans du nord adaptent leur programme en fonction de leurs particularités géographiques. Arqum Riaz, conseiller religieux pour les jeunes aux ministères canadiens de l’Apprentissage islamique à Edmonton, a déclaré que le plus grand défi auquel font face les musulmans vivant dans le climat nordique durant l’été est le temps. “Le défi peut être qu’ils travaillent de longues heures, ils n’ont pas assez de temps pour dormir, pas assez de temps pour se reposer”, a déclaré Riaz. “Il peut être très difficile de vénérer et de profiter de ce mois béni”, a-t-il ajouté. Bien qu’il y ait des régions plus au nord du Canada où le soleil ne se couche pas, Riaz a dit que ces villes et villages suivent souvent l’époque de la ville principale la plus proche. Noor ul Amin est un gestionnaire de conception de réseau à Whitehorse, où le jeûne dure de 15 h 30 à 22 h 40. Il a dit que beaucoup à Whitehorse suivront l’aube et le coucher du soleil de Vancouver. “Parce que j’ai l’énergie, pour moi ce n’est pas un problème. Certaines personnes n’ont pas l’énergie, alors ils suivent le temps de Vancouver et rompent leur jeûne et c’est correct “, a dit Amin. Il croit en l’Islam qu’il n’y a pas de rigueur quant au timing tant que les principes de base du jeûne sont respectés. “Fondamentalement, le taqwa (vertu) est, vous ne mens pas, vous ne faites pas d’autres mauvaises choses. Fondamentalement, ce genre de choses est plus important: donner la charité, pas la médisance », a-t-il dit en ourdou. Amin dit que parce que la fenêtre à manger est si petite, la plupart des gens comme lui, qui jeûnent pour toutes les 20 heures ou plus que les jours continuent à s’allonger, préfèrent faire les deux iftar et Suhoor ensemble. “La journée est très longue, nous avons donc beaucoup de problèmes avec le temps. Donc, ce que nous faisons est, quand nous revenons du travail, nous dormons à 18 heures. jusqu’à 22h30, puis nous nous réveillons iftar , puis au moment où les prières sont faites (dans) une heure ou deux, nous faisons juste sehri tout de suite », a déclaré ul Amin. Nakita Valerio est vice-présidente aux affaires extérieures du Alberta Muslim Public Affairs Council et chercheuse à l’Institut Tessellate, un organisme indépendant sans but lucratif qui explore et documente les expériences vécues par les musulmans au Canada. Pour elle, le défi de vivre dans un climat nordique comme Edmonton et dans une société multiculturelle qui ne «change pas les rythmes du Ramadan» est en train de perdre son sommeil. «Les musulmans essaient de s’adapter à un horaire de sommeil particulier alors que nous n’avons que quelques heures du coucher du soleil pour manger, boire de l’eau. Il n’y a pas vraiment beaucoup de place pour dormir “, a déclaré Valerio. Afin de garder un jeûne, les musulmans doivent participer à des prières supplémentaires la nuit précédente. Le jour suivant, ils se lèvent avant les prières du matin, qui étaient mercredi à 3 h 31 à Edmonton, et mangent. Ensuite, la majorité se rendormir et se réveiller pour les heures normales de travail. “Il n’y a pas vraiment beaucoup de place pour dormir dans ce qui est le temps de sommeil typique. Mais alors, il est un peu difficile de trouver du temps pendant la journée quand vous travaillez à plein temps et que vous avez des enfants dont l’horaire n’est pas vraiment affecté par cela “, a déclaré Valerio. Alors que la privation de sommeil est un défi auquel beaucoup sont confrontés, Valerio a déclaré que les musulmans ont tendance à le faire fonctionner. “La plupart de leurs corps s’adaptent à la routine et vous prenez des siestes de chat quand vous le pouvez et vous pouvez y voir un clin d’œil”, a-t-elle dit. Valerio a également souligné que si les gens se concentrent sur les défis physiques du jeûne, l’une des difficultés rencontrées par les musulmans les plus isolés est le manque de communauté. Même si le problème est mineur dans une grande ville comme Edmonton, elle dit que pour un converti comme elle, c’était un défi au début. “Je suis marié maintenant, mais avant que je ne mange mes lentilles et mon riz par moi-même”, a-t-elle dit. «Ce n’était pas vraiment un événement communautaire pour moi, mais il y a eu de beaux programmes mis en place dans notre communauté qui rendent les choses accueillantes pour les gens qui n’ont pas de gens avec qui rompre le jeûne», a déclaré Valerio. Les Services Sociaux de la Famille Islamique organisent le Ramadan de la porte ouverte où les gens iftar et accueille toute personne qui n’a nulle part ailleurs où aller. Junaid Jahangir, professeur d’économie à l’Université MacEwan, se plaint de l’époque saoudienne, qu’il considère comme une exemption que les musulmans sont autorisés à utiliser pour faciliter le jeûne. “Il n’y a pas de difficultés inutiles dans la religion. Nous appelons l’Islam la religion de l’équilibre “, a-t-il dit. Jahangir dit qu’il dort au lieu de se réveiller pour manger avant le lever du soleil et brise le jeûne autour de 19 heures. «Les érudits soutiennent que le but du jeûne n’est pas de montrer que« regardez-moi, je ne peux pas manger et boire de l’eau pendant 20 heures ». Cela nourrit votre fierté intérieure. Nous devons suivre le rituel aussi longtemps qu’il est conforme aux normes humaines de base », a déclaré Jahangir. D’après ce qu’elle a appris, Valerio admet que même si elle croit en l’approche «à chacun son propre», le principal moyen d’action si le soleil descend (dans votre région) est de jeûner ces heures, sauf si quelqu’un a une exemption savante, dans ce cas, ils jeûnent habituellement les heures de la prochaine ville la plus proche. ” Elle dit que l’exemption s’applique aux endroits plus au nord du Canada où le soleil ne se couche pas ou à ceux qui ne peuvent pas jeûner aussi longtemps à cause de leur santé. Valerio dit que beaucoup de non-musulmans pensent que le plus grand défi est de ne pas boire d’eau pendant la chaleur, mais dit que c’est plus faisable pour les musulmans vivant dans le climat plus modéré du Canada par rapport aux autres parties du monde. “J’avais moins d’heures quand je vivais au Maroc pendant trois ans. Nous pourrions jeûner pendant 14 heures ou 13 heures, mais ce serait 53 degrés, donc pour moi c’était super difficile “, a-t-elle dit. À Edmonton, le défi serait de rester hydraté pendant si longtemps, étant donné que les musulmans pratiquants peuvent boire de l’eau pendant une courte période. «Il y a toutes sortes d’articles que les gens d’Edmonton partagent sur le fait de manger leur eau», a déclaré Valerio. «Donc, vous buvez de l’eau pour vous réhydrater, mais vous mangez de l’eau sous forme de fruits et de légumes frais (lorsque vous rompez votre jeûne) qui contiennent de l’eau qui vous hydratera tout au long de la journée. Kashmala Fida est une journaliste d’Edmonton qui couvre l’hôtel de ville et la diversité. Suivez-la sur Twitter: @KashFida

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.