Ramadan : comment gérer son alimentation pendant le jeûne ?

Ramadan : comment gérer son alimentation pendant le jeûne ?

Le Ramadan occupe une place particulière dans le cœur des Musulmans. Il fait partie des cinq piliers de l’Islam. Pendant un mois, les fidèles entrent dans une période de jeûne du lever au coucher du soleil. À la nuit tombée, il est rompu. Après une journée sans boire ni manger, beaucoup profitent alors du festin donné en soirée. Pour préserver sa santé durant le Ramadan, il est essentiel d’adopter une alimentation saine et équilibrée.

Les repas durant le Ramadan

Pour cette année, le Ramadan aura lieu du 13 avril au 12 mai. Pendant 30 jours, les Musulmans se consacrent à la prière. La spiritualité, la solidarité, la générosité… sont les mots d’ordre. Plusieurs pratiques (fumer, boire, tenir des propos obscènes…) sont interdites. Le soir, les familles accompagnées de leurs convives se réunissent autour d’un repas festif.

Trois repas marquent cette période. Le premier repas de la soirée est appelé Al Ftour ou Iftar. Il marque la rupture du jeûne et se déroule après que le soleil se soit couché. L’Al Ichaa arrive quelques heures après l’Al Ftour. Au petit matin, juste avant que le soleil ne rayonne dans le ciel, les Musulmans prennent le S’Hour ou suhoor.

L’heure de l’Iftar recule d’une minute chaque jour au fur et à mesure que l’on avance dans le mois de Ramadan. Pour ne pas bouleverser le métabolisme, il est primordial d’en tenir compte.

Respecter les règles de base de nutrition

Éviter le grignotage au cours de la soirée est la première règle. Même en période de jeûne, il est important de respecter les trois repas de la journée. Le petit-déjeuner sera pris lors du suhoor. L’Al Ftour fera office de déjeuner et l’Al Ichaa de dîner. Les deux derniers doivent être pris à des heures assez éloignées.

Il est capital de bien s’hydrater toute la nuit, surtout si le Ramadan est vécu dans une zone à forte température. L’eau, les fruits riches en eau comme la pastèque et les aliments hydratants ne doivent pas quitter le garde-manger. Il est conseillé de prendre au minimum 10 verres d’eau dans la soirée.

Les habitudes alimentaires doivent être suivies de près durant le Ramadan. Comme les jours ordinaires, les repas doivent contenir tous les nutriments essentiels au quotidien. La consommation de sucre et de graisse doit être limitée, même le temps des grandes festivités.

Quelques repas à privilégier

La Harira, une soupe complexe aux origines maghrébines, est l’incontournable de l’Iftar. Vermicelles, lentilles, citron… elle est très riche. Son apport en glucides peut aller jusqu’à 30 grammes. Sa recette varie d’une région à une autre. De la viande certifiée Halal ARGML peut entrer dans sa composition.

Les dattes et le lait sont les indispensables du Ramadan. Généralement, ils sont pris pour rompre le jeûne. Ils peuvent aussi servir de dessert.

Le pain, la Harcha, les Baghrir, les Smens, les bricks et les Sfenj ont leur place sur la table du Ramadan. Leur consommation doit toutefois être alternée.

Bien manger lors du suhoor

Prendre le suhoor avant de commencer la journée relève presque d’une obligation, surtout pour les femmes enceintes, les personnes diabétiques, les seniors et les adolescents.

Les aliments complets sont à privilégier. Légumes, pains, protéines et produits laitiers doivent être compris dans ce petit-déjeuner.

Il convient d’éviter les aliments surconcentrés en sucre. Il faut également faire attention aux aliments riches en graisse et en sel.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT