“Quelque chose a brûlé”, rapporte un texte raciste sur la catastrophe de Bohumín. La police s’en occupe

La police enquête sur un article raciste sur l’incendie tragique de Bohumín. “Onze gitans moins. Quelque chose a brûlé et quelque chose a sauté par les fenêtres”, lit-on sur le site Web de Vlastenecká noviny.

“Nous accordons toujours une attention absolue à de tels cas et faisons tout notre possible pour les élucider. Rien que dans l’environnement Internet, nous avons résolu plus de 8 000 crimes l’année dernière seulement”, ont assuré des policiers sur Twitter.

Le ministre de l’Intérieur Jan Hamáček (CSSD) a également confirmé que la police ne laissera pas l’article inaperçu.

Le texte sur les réseaux sociaux a été critiqué par des dizaines de personnes, dont des policiers. “” Malheureusement, ce sont des bêtes incroyables entre nous! Chaque vie humaine mérite respect et protection, quelque chose comme ça ne peut être toléré et ignoré! Je ne comprends pas comment quelqu’un peut écrire ça. Chaque vie compte! “, A déclaré le président de KDU-ČSL Marian Jurečka.

La députée Jana Černochová (ODS) a déclaré que des textes similaires ne pouvaient être tolérés. “Un serveur jurant par le patriotisme a apporté une description complètement dégoûtante et xénophobe de la tragédie de Bohumín. Je ne la partage pas, je ne veux pas répandre cette résistance. Chaque vie humaine a la même valeur”, a-t-elle déclaré sur Twitter.

L’incendie de l’appartement de samedi dans la maison du panneau a tué 11 personnes, dont des enfants, et 10 autres ont été blessées. L’enquête est en cours, selon les informations actuelles, elle était censée être une ville partenaire.

La police enquête sur le mobile de l’homme qui a probablement déclenché l’incendie. Regardez le reportage TV Nova:

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.