Quel appareil de police pour les nouveautés de l'acte XI?

0
31

La mobilisation. Les manifestations nocturnes, prévues samedi soir à Paris et en province, sont particulièrement redoutées du ministère de l'Intérieur.

Qu'est-ce que l'acte XI des "gilets jaunes", prévu le samedi 26 janvier dans la province et la capitale? Si Laurent Nuñez a promis une "Vigilance totale et absolue" Samedi, les forces de sécurité déployées dans le pays devront s'adapter pour répondre au mieux à une manifestation à multiples facettes, qui avait rassemblé 84 000 personnes la semaine dernière, selon l'Intérieur.

Sur les pas de la Nuit debout

Pour cause, en plus des processions traditionnelles de "gilets jaunes" qui devraient parcourir les rues des grandes villes de France, un événement nocturne pourrait être organisé à Paris. L'événement, créé par le groupe "Nuit Jaune", a été relayé par l'une des figures de la manifestation, Éric Drouet. Les organisateurs veulent donner lieu à une "Expression citoyenne sans violence". La manifestation parisienne aurait lieu place de la République, même là où le mouvement Nuit debout avait pris racine en mars 2016. Il s'agit en outre d'une photo de la mobilisation issue de la loi travail qui est utilisée sur la page de l'événement.

Caméras de piétons sur la police

Du côté de la police, les instructions données par le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, sont sans équivoque. Les lanceurs de balles de défense, accusés d'avoir causé de graves blessures parmi les manifestants, seront de nouveau utilisés, mais les tirs seront filmés à l'aide de caméras pour piétons portées par la police. À Paris, plus de 3 000 hommes seront déployés, sans oublier le renforcement d'un millier de policiers et autres unités de police et d'environ 5 000 agents supplémentaires sur le territoire national.

Eric Drouet prône la "stratégie de l'épuisement"

"Le sentiment dans les commentaires est que les événements de la journée sont bons, mais pour la plupart des gens, ce n'est pas comme ça que les choses vont bouger", justifie Éric Drouet, qui estime toutefois nécessaire de continuer à déclarer les processions pour " le plus faible ", ceux qui "Je ne veux pas descendre [dans la rue] s'ils ne se sentent pas en sécurité. Ainsi, une marche déclarée devrait relier les Champs-Elysées à la Bastille via l’Assemblée nationale et Bercy. Un autre, relayé par Éric Drouet, quitte le parcours de Vincennes, passe par les Grands Boulevards et la rue de Rivoli. Enfin, une troisième étape, à l’initiative de Priscillia Ludosky, propose un rassemblement devant le ministère de l’outre-mer en solidarité avec le & # 39; & # 39; Gilets jaunes & # 39; des territoires éloignés & # 39;. En réponse à un sondage publié sur sa page Facebook, une majorité "d'abonnés" de la page d'Éric Drouet s'est prononcée en faveur d'un événement de 48 heures, qui durerait du jour au lendemain, dans une "Stratégie d'épuisement" préconisé par le "gilet jaune".

Une chaîne humaine à travers la France

L’autre personnage des "gilets jaunes", Maxime Nicolle, continue sa tournée en France. Samedi, il prévoit de se rendre à Bordeaux, point de rencontre de l'événement Facebook "Act 11: Bordeaux: Nocturne at Juppé". Si seulement environ 500 personnes ont déclaré vouloir participer, c’est dans le cortège de cette personnalité populaire du mouvement que nous avons eu le plus de monde la semaine dernière. En outre, un autre événement, plus inhabituel, est apparu: l'appel à créer une chaîne humaine à travers la France.

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.