Que sont devenus les enfants officiellement nommés le meilleur jeune joueur de rugby du monde

0
37

L’une des grandes déceptions du rugby de la pandémie de Covid-19 a été l’annulation du championnat du monde de rugby U20.

Certains noms illustres se sont fait connaître sur la scène internationale du tournoi sous ses différentes formes au fil des ans.

Et ce sont les performances de l’événement qui sont la clé de qui est choisi comme jeune joueur mondial de l’année.

Les goûts de Gavin Henson et Sam Davies ont été des vainqueurs précédents, avec la dernière partie de l’équipe galloise de 2013 qui a atteint la finale. Vous pouvez lire sur le regret que Davies ressent toujours après la défaite finale contre l’Angleterre, ici.

Ce prix a pris différentes formes à différents moments, avec des prix séparés pour les U19 et les U21 jusqu’en 2008, alors que, au cours de la dernière décennie, il y a eu un gagnant.

Certains de ces récipiendaires ont poursuivi une brillante carrière, d’autres moins.

Ce sont les gagnants et ce qui leur est arrivé ensuite.

Joueur de l’année IRB International U19

1999 – Jerry Collins (Nouvelle-Zélande)

A continué à devenir l’un des grands du jeu, remportant 48 sélections pour les All Blacks et était également un grand favori de son temps avec les Ospreys. Tragiquement tué dans un accident de la route en 2015.

2000 – Gerrard Fasavalu (Nouvelle-Zélande)

A joué pour Otago et les Highlanders, mais la carrière de l’ailier s’est terminée par une grave blessure au genou et il est devenu entraîneur en Australie.

2001 – Gavin Henson (Pays de Galles)

Par où commencer? Un double vainqueur du Grand Chelem et un Lion sur le terrain et une célébrité. Un de ces joueurs dont la renommée s’étend au-delà du rugby. A maintenant une nouvelle carrière dans le pub et la restauration au Fox and Hounds à St Brides Major. Pourrait bien revenir au rugby la saison prochaine au club où tout a commencé pour lui.

Gavin Henson a été nommé Jeune joueur international de l'année en 2001
Gavin Henson a été élu joueur de l’année par l’IRB U19 en 2001

2002 – Luke McAlister (Nouvelle-Zélande)

A continué à gagner 31 sélections pour les All Blacks à la mouche et au centre. A vécu neuf ans dans la région de Manchester alors que son père jouait à la ligue de rugby et il est retourné dans ce coin des bois pour rejoindre Sale, avant un long séjour en France avec Toulouse, Toulon et Clermont.

2003 – Jean-Baptiste Peyras-Loustalet (France)

Ailé sur la scène des clubs en France, se révélant pour Pau, Castres, Bayonne, Montpellier, Béziers et Bordeaux Bègles, remportant un test cap solitaire contre l’Australie en 2008.

2004 – Jeremy Thrush (Nouvelle-Zélande)

Le deuxième rang est devenu une figure populaire à Gloucester depuis qu’il s’est joint à eux après avoir remporté la dernière de ses 11 sélections pour son pays à l’été 2015.

La serrure néo-zélandaise Jeremy Thrush
Jeremy Thrush lors de ses journées de test avec les All Blacks

2005 – Isaia Toeava (Nouvelle-Zélande)

Surnommé Ice, le centre né aux Samoa a accumulé 37 sélections pour les All Blacks avant de se diriger vers le Japon puis la France. Toujours en activité avec Clermont Auvergne.

2006 – Josh Holmes (Australie)

Le demi de mêlée, maintenant âgé de 32 ans, a joué au Super rugby avec quatre équipes australiennes différentes, tout comme son frère talonneur Luke. A également représenté son pays à Sept.

2007: Robbie Fruean (Nouvelle-Zélande)

Peu de temps après avoir reçu son prix, le centre a subi le premier de deux lots de chirurgie à cœur ouvert, avec deux autres procédures cardiaques à suivre. Pourtant, il a quand même réussi à avoir une longue carrière avec les Hurricanes, les Chiefs and Crusaders, ainsi que Bath et Édimbourg.

Joueur de l’année IRB International U21

2001 – Richie McCaw (Nouvelle-Zélande)

Je pense qu’il est prudent de dire que ce jeune homme a poursuivi une carrière raisonnable!

Joueur le plus titré de l’histoire, le joueur de rugby du monde de l’année, un record conjoint à trois reprises et à deux reprises, a mené les All Blacks à la gloire de la Coupe du monde.

Richard McCaw reçoit le prix du joueur de l'année des moins de 21 ans en 2001
Un nouveau visage Richie McCaw reçoit le prix du joueur mondial de l’année U21 en 2001

2002 – Pat Barnard (Afrique du Sud)

Un attaquant qui a eu une carrière errante qui a pris des sorts à Western Province, les Stormers, Northampton, Wasps et Brive.

2003 – Ben Atiga (Nouvelle-Zélande)

A fait une apparition solitaire pour les All Blacks contre les Tonga lors de la Coupe du monde 2003. Après des séjours avec les Blues et les Highlanders, il a signé pour Édimbourg, mais a dû prendre sa retraite à 31 ans en raison d’une arthrite dégénérative à la hanche.

2004 – Jerome Kaino (Nouvelle-Zélande)

Membre clé des équipes gagnantes des Coupes du monde 2011 et 2015, il a accumulé 83 sélections pour les All Blacks. Actuellement en activité dans la dernière rangée de Toulouse.

2005 – Tatafu Polota-Nau (Australie)

Tatafu Polota-Nau a remporté 89 sélections avec les Wallabies

Né à Sydney, d’origine tongane, il allait devenir un habitué de la mise en place des Wallabies pendant plus d’une décennie, jouant dans 89 tests. En train d’emballer au talonneur pour Leicester.

2006 – Lionel Beauxis (France)

L’un des nombreux joueurs tentés à la volée par Les Bleus au cours de la dernière décennie, remportant 24 sélections, notamment à partir de la victoire en quart de finale contre la Nouvelle-Zélande lors de la Coupe du monde 2007. Un kicker prodigieux pour Pau, le Stade Français, Toulouse, Bordeaux Bègles et maintenant Lyon.

Joueur junior de l’année de World Rugby

2008 – Luke Braid (Nouvelle-Zélande)

Alors que son père Gary et son frère Daniel ont tous deux joué pour les All Blacks, le flanker Luke n’a pas atteint ce niveau, mais il a eu une belle carrière avec les Blues d’Auckland et l’équipe française de Bordeaux.

Aaron Cruden a remporté le prix en 2009 lorsque la Nouvelle-Zélande des moins de 20 ans a remporté le Championnat du monde junior
Aaron Cruden a remporté le prix en 2009 lorsque les U20 néo-zélandais ont remporté le Championnat du monde junior

2009 – Aaron Cruden (Nouvelle-Zélande)

Bien qu’il ait joué à la même époque que Dan Carter et Beaudan Barrett, le demi-mouche a tout de même remporté 50 sélections et a débuté en finale de la Coupe du monde 2011. A passé du temps à Montpellier et est maintenant avec les chefs de Warren Gatland.

2010 – Julian Savea (Nouvelle-Zélande)

A enchaîné 46 essais remarquables en 54 tests pour les All Blacks et a été nominé pour le titre de Joueur mondial de l’année en 2014 et 2015. Actuellement à Toulon où ce fut un peu cahoteux pour lui.

George Ford a remporté le prix en 2011
Un jeune George Ford a remporté le prix en 2011

2011 – George Ford (Angleterre)

Depuis qu’il est devenu le premier Anglais à remporter le prix, il a continué à briller au niveau senior pour Bath et Leicester, tout en remportant 69 sélections d’essai à la mouche, aidant l’Angleterre à remporter les titres des Six Nations successifs en 2016 et 2017.

2012 – Jan Serfontein (Afrique du Sud)

Un centre solide, il a remporté 35 sélections pour les Springboks à ce jour, alors qu’il est actuellement employé par Montpellier, qui est devenu une destination pour un certain nombre de ses compatriotes.

2013 – Sam Davies (Pays de Galles)

Sam Davies of Wales reçoit le joueur IRB du tournoi lors de la finale du Championnat du monde junior IRB 2013
Sam Davies reçoit le prix du joueur du tournoi au Championnat du monde junior 2013

A scié la concurrence des rameurs arrières Ardie Savea et Jack Clifford pour remporter le prix après avoir aidé l’équipe de Danny Wilson à la finale du Championnat du monde junior IRB en France. A été considéré comme le n ° 10 du Pays de Galles en attente à un moment donné, mais a un peu ralenti ces dernières années. Un déménagement chez les Dragons l’a un peu revigoré et il pourrait encore avoir un grand avenir international.

2014 – Handré Pollard (Afrique du Sud)

Désormais l’un des joueurs les mieux payés au monde après avoir rejoint le club français de Montpellier, le demi-volant a contribué à guider l’Afrique du Sud vers la Coupe du monde de rugby l’an dernier.

2015 – James Chisholm (Angleterre)

Pas aussi connu que certains des autres noms de cette liste, mais le rameur né dans le Sussex est presque toujours présent pour Harlequins et très apprécié pour son port de balle destructif, sa défense et son éthique de travail.

James Chisholm a remporté le prix en 2015
James Chisholm a remporté le prix en 2015

2016 – Max Deegan (Irlande)

Le jeune n ° 8 fait partie de l’équipe de Leinster et a un grand avenir. A fait ses débuts en Irlande contre le Pays de Galles dans les Six Nations 2020

2017 – Juarno Augustus (Afrique du Sud)

Un autre n ° 8, ce puissant joueur de 22 ans originaire du Cap occidental est passé du côté des Stormers Super Rugby. On attend de lui de grandes choses.

2018 – Jordan Joseph (France)

Le rameur de 19 ans est déjà entré dans la première équipe du Racing 92. Était un personnage clé lorsque la France a remporté le championnat du monde de rugby des moins de 20 ans à domicile en 2018.

2019 – Juan Pablo Castro (Argentine)

A remporté le prix du meilleur joueur du tournoi de rugby du monde après ses impressionnantes performances au championnat U20 l’année dernière. Le centre a été inscrit pour jouer pour les Jaguares lors de la saison 2020 de Super Rugby.

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.