nouvelles (1)

Newsletter

Quand phytothérapie et médecine conventionnelle s’affrontent

Dans cette interview à la conférence Fetch dvm360® à Charlotte, Caroline du Nord, Janice Huntingford, DVM, DACVSMR, CVA, CVPP, CCRT, partage ce qu’il faut garder à l’esprit lors du couplage de la phytothérapie et de la médecine traditionnelle.

Au cours de cette interview dvm360®, Janice Huntingford, DVM, DACVSMR, CVA, CVPP, CCRT, propriétaire/directrice médicale de l’Essex Animal Hospital Canine Rehab and Fitness, discute de l’importance d’avoir une solide compréhension de votre domaine de médecine avant d’incorporer des médicaments à base de plantes pour les patients. De plus, elle illustre un exemple pour étayer son propos.

Regardez la vidéo ci-dessous pour l’intégralité de la discussion. Ce qui suit est une transcription partielle.

Janice Huntingford, DMV, DACVSMR, CVA, CVPP, CCRT: Disons par exemple que vous avez un chien qui prend un anti-inflammatoire non stéroïdien, [such as] Rimadyl ou Metacam, quelque chose comme ça. Et le client veut utiliser une autre plante en plus, et il la met sur quelque chose qui contient de l’écorce de saule blanc. Eh bien, l’écorce de saule blanc est vraiment une aspirine, ou une reine des prés, n’importe laquelle de ces choses peut provoquer des saignements.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT