Home » Programme national d’assurance contre les inondations : le Congrès devrait envisager de mettre à jour l’exigence d’achat obligatoire

Programme national d’assurance contre les inondations : le Congrès devrait envisager de mettre à jour l’exigence d’achat obligatoire

by Nouvelles

Ce que GAO a trouvé

L’exigence d’achat obligatoire rend obligatoire l’assurance contre les inondations pour certaines propriétés à haut risque et a été établie pour augmenter le nombre de ménages bénéficiant d’une assurance contre les inondations. Les prêteurs doivent vérifier que certaines propriétés ont une assurance contre les inondations. Au moins 10 entités fédérales supervisent la conformité des prêteurs, y compris les régulateurs bancaires fédéraux, entre autres (voir figure). L’infraction la plus fréquente identifiée par les régulateurs était liée à l’absence ou à l’insuffisance de couverture d’assurance contre les inondations pour les propriétés soumises à l’exigence. Si les régulateurs identifient des violations, les prêteurs sont tenus de prendre des mesures correctives, et si un schéma ou une pratique de certaines violations de l’assurance contre les inondations est constaté, des sanctions pécuniaires peuvent être imposées à leur encontre.

Supervision de l’exigence d’achat obligatoire

L’Agence fédérale de gestion des urgences (FEMA), qui administre le Programme national d’assurance contre les inondations (NFIP), s’engage dans divers efforts pour aider à accroître la participation des consommateurs sur le marché de l’assurance contre les inondations (l’un des objectifs de l’agence). Cependant, la FEMA n’utilise pas efficacement les informations relatives à la conformité à l’exigence pour identifier les moyens d’atteindre cet objectif. Les informations actuellement conservées par la FEMA et d’autres entités fédérales pourraient aider à informer la FEMA sur les tendances et les modèles de non-conformité et aider la FEMA à développer des stratégies pour y remédier. En utilisant des informations internes et externes pour mieux comprendre la conformité à l’exigence et en facilitant le partage de ces informations entre les entités fédérales ayant des responsabilités liées à l’exigence, la FEMA peut aider à réduire les cas de non-conformité, à accroître la participation des consommateurs et à limiter les dépenses fiscales du gouvernement fédéral. l’exposition aux futures pertes dues aux inondations. Les cartes des plaines inondables de la FEMA – qui, par la loi, délimitent les propriétés soumises à l’exigence – ont des limites. Par exemple, ils peuvent ne pas refléter les risques d’inondation actuels ou le potentiel d’inondation de certains types d’événements, tels que de fortes précipitations. La FEMA a des efforts en cours qui peuvent évaluer le risque d’inondation de manière plus complète. Cependant, la FEMA n’a pas évalué comment les nouvelles informations pourraient être incorporées dans l’exigence, car l’agence estime qu’elle a un rôle limité dans la mise en œuvre de l’exigence. De plus, les modifications apportées aux cartes dans le but de mettre en œuvre l’exigence pourraient avoir une incidence sur d’autres aspects du NFIP. Une évaluation par la FEMA de la façon dont ses nouvelles informations sur les risques d’inondation pourraient être utilisées pour désigner les propriétés soumises à l’exigence pourrait aider le Congrès à réviser l’exigence pour mieux accroître la participation des consommateurs et réduire les futures dépenses fédérales d’aide en cas de catastrophe.

Pourquoi GAO a fait cette étude

L’assurance contre les inondations joue un rôle clé en aidant les propriétaires à réduire les effets financiers des inondations, à réduire le besoin d’aide fédérale en cas de catastrophe et à réduire les coûts pour les contribuables américains. Le NFIP met une assurance contre les inondations soutenue par le gouvernement fédéral à la disposition des propriétaires fonciers dans les collectivités admissibles. L’exigence d’achat obligatoire oblige les propriétaires fonciers des communautés NFIP à souscrire une assurance contre les inondations si, entre autres, ils ont des hypothèques auprès de prêteurs sous réglementation fédérale.

Il a été demandé au GAO d’examiner la mise en œuvre de l’exigence d’achat obligatoire. Ce rapport (1) décrit la surveillance par les entités fédérales de l’exigence, (2) examine dans quelle mesure la FEMA utilise les informations sur la conformité à l’exigence et (3) examine l’utilisation des cartes des plaines inondables de la FEMA pour déterminer qui doit souscrire une assurance contre les inondations. Le GAO a examiné la documentation des entités fédérales, analysé les données sur les violations des exigences par les prêteurs et interrogé des responsables et d’autres parties prenantes.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.