Pro de la presse people, Michèle Marchand poursuit Le Point et Le Canard pour atteinte à la vie privée

0
21

Michèle Marchand, chef de l'agence de photographie Bestimage, poids lourd des tabloïds, a intenté un procès contre "Le Point" et "Le Canard enchaîné" pour "atteinte à la vie privée", a-t-elle déclaré samedi à l'AFP. pour faire face à la communication de Brigitte Macron.
Le directeur de Bestimage a "déposé une plainte pour violation du secret de la correspondance et violation de la vie privée, suite à la divulgation d'une photo privée par" The Chained Duck "et le site du magazine" & # 39; Le Point & # 39; " elle a dit dans une déclaration. La plainte a été déposée le 31 mai.
Le quotidien "Libération" a dévoilé ce samedi l'existence de cette plainte.
"Mimi", l'étonnante prêtresse des paparazzis qui conseille le MacronLa photo en question a été prise le 12 juin 2017, "en marge d'un dîner privé à l'Elysée" au cours duquel Michèle Marchand "a eu l'opportunité et le privilège de visiter le bureau du président de la République ", selon le texte de la plainte. Elle le montre derrière le bureau présidentiel faisant le V de la victoire.
Une photo envoyée à des proches
Cette photo a été prise avec son téléphone personnel puis transmise à un petit nombre de proches par SMS. Il a été publié près d'un an plus tard sur le site de "Point", le 7 mai 2018, et le 9 mai 2018 dans "Le Canard enchaîné".
Rejoint par l'AFP, "The Chained Duck" a déclaré "ne pas avoir reçu la plainte", tandis que "Le Point" n'était pas en mesure de répondre dans un avenir immédiat.
Comment le Macron assure-t-il des clichés "avantageux" dans la presse? Michèle Marchand, souvent présentée comme conseillère d'image officieuse et discrète de Brigitte et Emmanuel Macron, retient "aussi de la manière la plus catégorique de dénoncer l'information publiée dans Libération du 7 juillet 2018 de (s) occuper pour quelque raison que ce soit de la communication de Mme Brigitte Macron ".
"Elle n'a même jamais été mentionnée", insiste-t-elle dans sa déclaration, indiquant avoir envoyé "un déni et un droit de réponse" à "Libération" par l'intermédiaire de son avocat.
(Avec AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.