PRO D2 - Nevers toujours en tête, Bourg-en-Bresse écrase son adversaire Béziers dans le top 5 - Pro D2 2018-2019 - Rugby

Aurillac – Vannes (17-23)

Succès des Bretons (17-23) à Jean-Alric, une victoire construite notamment grâce à une première période de grande qualité pour les hommes de Jean-Noël Spitzer. Nous savions que la qualité des Britanniques s’exportait loin de la Rabine et cette capacité à rapporter des points régulièrement. Cette observation sera très vite perçue par Jean-Alric avec une nette domination des débats pour des Britanniques totalement décomplexés face aux Cantaliens timorés et très empruntés à leur entreprise. 3 essais entrés par Hickes (17 ème, 0-8), Le Bail (36 ème, 3-18 ans) et Tafili (40 ème, 3-23) seront au terme de mouvements de grande ampleur et de séquences intenses dans le camp Des locaux. Une première période propre et sans faille pour le groupe chez Spitzer, dans les attitudes et l'efficacité. En guise de réponse, les Aurillacois très fébriles en conquête directe n'ont pas été en mesure d'inverser la tendance et ont vu défiler le tableau de bord avec crainte.

En seconde période, le rythme étant moins soutenu et les intentions peu précises, les Aurillacois n'ont pas réussi à redresser le sort de la rencontre. Courage, grâce à une belle fin de match, deux essais vont ponctuer cette révolte de Salles (10-23, 72) et Colliat (17-23, 78). Insuffisant pour ébranler la solidarité des Bretons malgré un dernier ballon visé par les Cantalans au 30 mètres du Vannetais dans les dernières minutes. Un deuxième succès à l'extérieur qui permet aux Bretons de glaner quelques places et de s'installer au milieu du classement, au détriment des locaux qui se replient dans leurs trous et restent bloqués à 29 unités avant le périlleux voyage à Bayonne la semaine prochaine.
Vidéo – Un deuxième succès également pour monter dans le classement pour Bretons02: 13

Bourg-en-Bresse – Mont-de-Marsan (50-13)

Sur leur pelouse de Marcel Verchère, les Burgiens n'ont pas précisé (50-13). Après avoir pressé Soyaux-Angoulême pour son précédent match de sortie (31-6), Bourg-en-Bresse a mis la table pour faire exploser le tiers de la poule, Mont-de-Marsan. En première période, les Aindinois dominaient la tête et les épaules. Ioan Debrach a ouvert le score au pied. Cela faisait suite à une période d'incertitude avant que le jeu change clairement de rythme avec trois essais en moins de cinq minutes. C'est d'abord Arnaud Perret Aindinois qui a marqué le premier essai de la rencontre, bien servi par Cyril Veyret. Mais, dans le sillage de Ropate Ratu, la révolte du Stade Montois retentit. Puis, Pierre Santallier, en conclusion de son propre coup, a tout remis en ordre.

À la pause, Bourg-en-Bresse avait déjà beaucoup travaillé (23-8). Dans le deuxième acte, les Montois ont tenté de se révolter pendant quelques minutes. Mais Bourg-en Bresse a résisté avant de prendre l'ascendant. Au pied, les Aindinois creusaient l'écart avant que l'arbitre ne donne un pénalty logique pour les Bressans, après une multitude de mêlées aux cinq mètres de l'adversaire. À la fin du jeu, les Bressans se sont même offert le luxe de gagner le bonus offensif. À la fin, Bourg-en-Bresse est largement nécessaire (50-13).

Le promu a répondu à cela et offre un quatrième succès consécutif à domicile. Pour sa part, Mont-de-Marsan a encore une fois déçu de ses bases et quitte les mains vides Bourg-en-Bresse. Pour le Stade Montois, cette défaite est la cinquième de suite. Les Landes réagiront vendredi prochain à la réception de Carcassonne pour rester dans la voiture de droite.
Vidéo – Bourg-en-Bresse fait sauter Mont-de-Marsan02: 24

Colomiers – Bayonne (0-6)

Au bout du suspense. Ou l'ennui. Avoir. Plus de 5 minutes après la sirène, les Columérins inscrivaient le ballon sous le poteau de Bayonne, à la suite d'une mêlée. Longtemps contestée, la confrontation n'a pas permis à l'USCo de remporter la partie. Comme tout au long de ce triste match, Poet et ses coéquipiers n’ont pas réussi à trouver la faille dans une défense basque imperméable.

Dans des conditions compliquées, avec vent et pluie, le Bayonnais assurait le service minimum et l'emportait 6-0 grâce à deux pénalités signées Bustos Moyano (32e) et Tedder (72e), ce qui permettait de suspendre une troisième victoire et de s'asseoir au sommet de la table. Colomiers tombe de son côté pour la troisième fois à domicile et reste en bas du classement.

Montauban – Massy (15-9)

Ce duel du bas de table a tenu toutes ses promesses dans la lutte, mais c’est tout parce que le gaspillage technique a été hallucinant tout au long du match. Aucune des deux équipes n’a été capable d’améliorer leurs sommets autrement que par les pieds de leurs buteurs. Montauban menait la pause avec quatre pénalités de Bosviel contre une chute de Lorée et une pénalité de Graaff (12-6). Et en seconde période, ce n’est que l’argent qui s’est écoulé pour voir Massy remonter dans les clous du bonus défensif avec une nouvelle pénalité de son arrière sud-africain (12-9, 74e).

Mais son homologue sapiacain était également dans une bonne journée et a conclu ses 100% à pied (5/5) avec un dernier tir qui a scellé la victoire de son côté (15-9). Montauban n'a pas montré un beau visage sinon en défense et mêlée mais continue pour une troisième victoire consécutive, la deuxième de suite à domicile. Massy a eu l’occasion de laisser un pourboire à cette réunion mais n’a pas réussi à la placer au bas de la liste. Dommage pour la lanterne rouge Pro D2 qui méritait vraiment mieux ce soir.
Vidéo – Montauban continue avec une troisième victoire consécutive02: 54

Nevers – Soyaux Angoulême (13-12)

Nevers a souffert ce vendredi contre Soyaux-Angoulême. Confronté à un entraînement repensé dans la région de la Charente, le leader du Pro D2 a failli échapper au piège. Dans une rencontre étroite, ponctuée par des fautes et des pénalités, USON a été imposée dans la plus petite marge, de 13 à 12 ans. est montré particulièrement sans inspiration en attaque. Dominateurs dans les phases de ruck, les Angoumoisins ont réalisé leur moindre occasion au pied d'Erwan Nicolas. Plus en difficulté après la pause, SA XV a concédé le seul test de la rencontre par Stéphane Bonvalot (46ème).

Le suivant ? Un suspense de fin de partie. Le pied de Nicolas Vuillemin assurait la victoire en Nivernaise. À quelques minutes de la sirène, Benjamin Magnoac a eu le match. Mais à plus de cinquante mètres des poteaux, le jeune arrière de Soyaux Angoulême n'a pas converti ce penalty ultime. Entre regret et fierté, le SA XV vient de mourir à la pointe de Nevers. Dans la douleur, les joueurs de Xavier Péméja signent une quatrième victoire consécutive et restent invaincus à domicile (7 sur 7). Le club du Nivernais restera au sommet du championnat à la fin de la 14ème journée.
Vidéo – Nevers souffre mais reste en avance sur le Pro D202: 35

Biarritz – Béziers (21-23)

Tous les clubs Pro D2 rêvent de le faire depuis deux ans, l’ASBH l’a fait. Les Biterrois ont laissé tomber Biarritz Aguilera, ce qui n’était pas arrivé en 32 matchs. Leaders à la pause (6-10) grâce à un tel essai de Suchier (32e), les partenaires de Jonathan Best ont connu un grand plongeon au cœur de la deuxième période. Guiry (51 ans) et Nicoue (62 ans) ont permis au BO de prendre la tête (21-13), mais le club basque n'a pas été capable de tuer le match.

Et il a été puni avec quelques secondes du terme sur une force d’essai de Desroches (79e), tandis que Porical, très précis du pied, marquait la transformation de la victoire. Grâce à cet exploit, Béziers entre dans le top 5.
Vidéo – Exploit de Béziers qui rend Biarritz invaincu depuis 2 ans à domicile03: 06.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.