Présidence de la SNCF. Dans les coulisses d'une décision

0
36
© Médiathèque SNCF © Réseau SNCF / Photos CAPA / Julien Lutt et © DR

À gauche :
Guillaume Pepy.
A droite, de haut en bas: Patrick Jeantet et Jean-Pierre Farandou

Par: François Dumont

A la veille d'une décision du président de la République, deux noms se sont dégagés pour la succession de Guillaume Pepy à la tête de la SNCF: Patrick Jeantet, directeur général de SNCF Réseau, et Jean-Pierre Farandou, président du directoire de Keolis . Malgré la valeur de ces candidatures internes, on peut toujours imaginer qu'une personnalité externe incontestable pour ce poste prestigieux et périlleux pourrait être proposée.

Le match se rétrécit et, en finale, pour succéder à Guillaume Pepy, nous devrions retrouver Patrick Jeantet ou Jean-Pierre Farandou. Informations JDD confirmées par l'une de nos sources. Deux applications internes au groupe. Depuis 2012, Jean-Pierre Farandou est président du directoire de Keolis, filiale à 70% de la SNCF, et Patrick Jeantet depuis 2016, directeur général de SNCF Réseau. Mais contrairement à ce que le JDD avait annoncé, les deux prétendants n’auraient pas été reçus le 16 septembre et ne devraient pas être reçus le lendemain. Il a été dit que le report devait être bref et nous nous attendions à une déclaration de l'Elysée désignant quelques jours plus tard la personnalité choisie par le Président de la République pour succéder à Guillaume Pepy. Le nouveau secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a annoncé le 6 septembre que la décision serait prise " dans quelques jours ".

Deux applications internes, cette

L'hebdomadaire de chemin de fer Hebdomadaire n ° 3747


. (TagsToTranslate) Politique d'entreprise (t) (t) Social

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.