nouvelles (1)

Newsletter

Poutine déclare que les habitants des régions occupées de l’Ukraine sont des citoyens russes

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé vendredi lors d’une cérémonie au Kremlin que les habitants des “républiques” ukrainiennes du Donbass et des parties occupées des régions de Kherson et de Zaporijia deviendraient citoyens russes à jamais.

“Je veux être entendu par les autorités de Kyiv et leurs propriétaires. Les habitants de DTR, LTR, Kherson et Zaporijia deviennent nos citoyens. Pour toujours”, a déclaré Poutine dans un discours avant de signer les documents d’annexion des territoires occupés.

Poutine a également appelé l’Ukraine à cesser le feu et à venir à la table des négociations.

“Nous appelons le régime de Kyiv à cesser immédiatement le feu, toutes les hostilités, la guerre qu’il a déclenchée en 2014, et à retourner à la table des négociations. Nous sommes prêts pour cela”, a déclaré Poutine.

Dans le même temps, il a annoncé que “la Russie ne discutera pas du choix des républiques des régions du Donbass, de Zaporijia et de Kherson dans les négociations, c’est définitif”.

Jeudi, Poutine a signé des décrets reconnaissant les régions ukrainiennes de Kherson et de Zaporijia comme des « territoires indépendants ».

Dans ces décrets, Poutine faisait faussement référence à “l’expression de la volonté du peuple” ainsi qu’aux “principes et normes du droit international”.

Poutine a déjà reconnu “l’indépendance” de la soi-disant “République populaire de Donetsk” et “République populaire de Lougansk” en février.

Du 23 au 27 septembre, Moscou a organisé des soi-disant « référendums » sur l’adhésion à la Russie dans ses parties occupées des régions de Donetsk, Lougansk, Kherson et Zaporijia.

Ces pseudo-référendums ont été largement condamnés par la communauté internationale. Les pays européens et les États-Unis les ont qualifiés de “fiction” et ont déclaré ne pas les reconnaître.

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskiy a annoncé mardi dans son discours au Conseil de sécurité de l’ONU que si la Russie tentait de les annexer sur la base de pseudo-référendums organisés dans les territoires occupés de l’Ukraine, cela signifierait la fin de toutes les négociations avec Moscou.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT