pourquoi Villas Boas joue le profil bas

0
16

Sa déclaration n'est pas passée inaperçue. André Villas Boas a surpris son monde en annonçant dimanche soir après OM-Strasbourg que le prochain match contre le PSG n'était plus un choc. En substance: "Le PSG joue dans une autre ligue, ce match n'a pas d'importance pour moi, même si nous pouvons bien sûr essayer de rêver." Au fond, ce bon vieux choc de Ligue 1 … vaudrait trois petits points.

Elan de sincérité ou petit bluff? Ces déclarations sont nécessairement à déchiffrer et à ne pas prendre au premier degré.

Villas Boas s'intéresse à l'histoire de l'OM et à ses rivalités

Certes, le discours d’AVB est interprété comme une position lucide, pour rappeler l’évident: le PSG est au-dessus du OM, et tout le monde est d’accord.

Mais Villas Boas connaît vraiment l’importance de cette réunion. "AVB" a délibérément voulu minimiser les enjeux de ce match afin de permettre à ses troupes de vivre la veille du choc sans trop de pression ni d'appréhension.

Sur le plan interne, l’entraîneur portugais n’est pas moins déterminé à porter un coup dur au Parc des Princes. Et qu'il transmettra le message à ses joueurs.

Au sein du club, nous reconnaissons également que l'entraîneur de l'OM, ​​très intéressé par la culture du club olympien, son histoire et ses rivalités, sait pertinemment qu'un match contre le PSG garde une place à part dans le cœur des supporters marseillais, parfois démissionné, mais surtout agacé de ne pas battre le PSG pendant huit ans.

Pas d'interviews cette semaine

André Villas Boas, intelligent et expérimenté, a également estimé que la meilleure façon d'aborder cette réunion était de rester discret. Sans aucune déclaration susceptible de chatouiller la fierté des parisiens. Avant de gros matches contre le PSG ou l'OL, la communication de certains joueurs ou dirigeants marseillais avait été considérée comme maladroite et contestée ces dernières saisons.

Cette fois, et à partir de ce mardi (reprise de l'entraînement), il devrait s'agir d'un "silence radio" à la Commanderie. L'OM a choisi de ne pas accepter de demande d'entrevue cette semaine du PSG-OM. "Décision du club", dit-on en interne. André Villas Boas n'est évidemment pas étranger à cette décision, qui prouve quand même qu'un match à Paris n'est jamais vraiment un match comme les autres.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.