Pourquoi Uber veut faire taire ses conducteurs

0
34

Il est difficile de ne pas sourire (ou s’indigner, pour certains) à la lumière des dernières innovations qu’Uber va lancer sur le marché américain. Via son application, le passager peut indiquer au conducteur la température souhaitée dans sa voiture et lui dire s'il porte des bagages. Il peut aussi lui demander de… se taire. Trois options sont disponibles: une "préférence tranquille", une autre "conversation ouverte" ("heureux de discuter") ou "aucune préférence".

A lire aussi: Uber et Lyft condamnés à s'automutiler

Aussi pendant le voyage?

La multinationale ne précise pas si le choix peut également être fait pendant le voyage, ce qui déshumanisera davantage la relation entre le conducteur et son passager. À ce stade, autant être transporté par un robot, disent certains …

Hormis cette nouvelle option apparemment absurde, elle peut être utile. Cela pourrait aider les femmes, qui craignent que le conducteur ne devienne trop insistant, à créer plus facilement une barrière. Les conducteurs, soumis à des pressions constantes pour obtenir une bonne note, pourraient également connaître directement les désirs de leurs clients.

Un service payant

Ce sont des hypothèses, certainement. Ce qui est certain, c’est qu’Uber s’efforce de faire payer ses clients plus cher. Parce que ces options ne sont disponibles que pour le service premium UberBlack.


La chronique précédente: L'intelligence artificielle aide à lutter contre les cambriolages en Suisse

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.