Pourquoi l'espérance de vie des progrès français moins

0
28

SANTÉ – Espérance de vie en France, progrès de trois mois en moyenne, passant de 66,4 ans en 1950 à 82,5 ans en 2018. Pourtant, ces dernières années hausse est plus faible. D'où vient ce ralentissement?

L'Institut national d'études démographiques (Ined) donne une explication dans une analyse publiée ce mercredi 13 mars. Cela s'explique par les épidémies de grippe saisonnière et par les moins spectaculaires sur la santé de la lutte contre le cancer. Et il n'y a pas vraiment lieu de s'inquiéter.

Des grippes fortes ces dernières années

L'espérance de vie à la naissance n'a augmenté que du 0,1 au 2017 et au 2018, pour les femmes (85,4 ans) comme pour les hommes (79,5 ans), un gain "modeste" selon Gilles Pison, auteur de cette étude publiée dans Populations et Sociétés et basée sur les chiffres de l'Insee.

What Is What Is What You? What Is Now? What Is Now? What Is What You?? professeur au Muséum national d'histoire naturelle.

Ainsi, ces dernières années, la grippe a-t-on survécu à chaque fois, principalement chez les personnes âgées, note l’enquête.

Cependant, cet effet est "conjoncturel", des épidémies virulentes. Mais d'autres causes, plus profondes, permettent de comprendre le ralentissement du progrès de l'espérance de vie en France.

Cancer et tabac

Gilles Pison, asseyez-vous dans la lutte contre les cancers, faites-le-revenir en avant, de façon spectaculaire, jusqu'à ce que vous ayez un impact sur vos progrès. graphique ci-dessous montre bien l'évolution des progrès médicaux au XXe siècle.

Ined

L'évolution des causes de mortalité en France de 1925 à 2015.

"Le ralentissement du progrès de l'espoir de la vie" a pris place, le signe que les retombées de la révolution sont en voie d'épuisement ", note l'étude. Surtout, alors que la mortalité du cancer a été avancée, "les retombées en termes d'espérance de vie ont été moins spectaculaires jusqu'ici".

L'Étude de l'Ined évoque en fait une stagnation de la mortalité par cancer chez les femmes depuis quelques années, alors qu'elle continue de baisser chez les hommes.

"One the raisons is a montée of the tabagism in years years to 1980". , avance le chercheur.

La France n'est pas la seule concernée puisqu'un "ralentissement du progrès de l'espérance de vie s'observant dans le pays d'Europe du Nord et de l'Ouest". Pour ce qui est, il faut rappeler que l'espérance de vie en français devrait continuer à venir d'ici à 2030, et non aux États-Unis. de la mortalité due aux opioïdes).

Pour Gilles Pison, on peut maintenant parler de nouveaux terrains de lutte contre les maladies neurodégénératives (maladies d'Alzheimer, de Parkinson, etc.) et des innovations médicales et sociales "qui doivent" prendre le relais si l'on veut espérance de vie continue de progresser ".

Voir également sur Le HuffPost:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.