Pourquoi la fumée de feu de Notre-Dame était-elle jaune?

0
163

Question posée le 20/04/2019

Bonjour,

Vous êtes nombreux à vous interroger sur la fumée jaune qui s'est échappée lors de l'incendie du cadre et de la flèche de Notre-Dame de Paris, le 15 avril. Sur ce sujet, un message de conspiration relayé plusieurs milliers de fois sur Facebook, indique que l'incendie de Notre -Dame "N’est évidemment pas un accident! Rien ne peut créer un tel incendie, dans un lieu hautement gardé, si ce n’est un acte délibéré et délibéré. ​​Alors à qui profite le crime?" Pour soutenir sa thèse, il assure que ces fumées jaunes "Indiquez sans hésiter l'utilisation de thermite".

"Thermite est un mélange d'aluminium métallique et d'oxyde de fer. Sa réaction est appelée" aluminothermique ". […] Cette réaction chimique génère une chaleur intense permettant d'atteindre une température de 2 204,4 ° C en quelques secondes ", continue le surfeur en paraphrasant la page Wikipedia de ce mélange utilisé "Le plus souvent pour le soudage ou la fusion de l'acier".

Selon l'auteur, l'incendie de Notre-Dame, à l'instar des attentats du 11 septembre, prouve que le "Les criminels qui nous gouvernent utilisent les pires stratagèmes, les plus diaboliques, pour rester au pouvoir".

Pas de thermite dans la cathédrale selon les experts

Certaines théories sont en effet au centre, pour expliquer leur effondrement, la présence de thermite dans les tours de Manhattan. Il en serait de même pour l'incendie de Notre-Dame. Pascal Paillard, responsable de l'équipe ingénierie des matériaux et métallurgie du Nantes Materials Institute, confirme que la fumée produite par la combustion de la thermite "Pourrait être jaune". Mais cela ne soutient pas la thèse du complot d'incendie criminel.

D'une part, il n'y a pas de raison que de la thermite soit présente sous le cadre ou dans la zone de travail. "Je ne me souviens pas de la présence d'oxyde de fer [un composant possible de la thermite] dans le grenier lors de ma visite"Dit un professeur de mécanique à l'Université Saint-Quentin à Versailles, Paolo Vannucci, auteur d'un rapport sur la sécurité des cathédrales publié en 2016 et classé" Défense confidentielle ", CheckNews vous a déjà parlé auparavant.

Le porte-parole de Notre-Dame, André Finot, insiste à son tour: il n’ya aucune raison qu’il y ait eu de la chaleur car "Il n'y avait aucune soudure sur l'échafaudage." Ceci confirme à CheckNews la société en charge des travaux. Cependant, c’est précisément pour effectuer des soudures que le thermite est utilisé – "Par exemple pour les rails de chemin de fer", note le chercheur Pascal Paillard.

D'autre part, la fumée jaune pourrait s'expliquer autrement que par la présence de thermite. Selon le scientifique, c'est le fil qui a donné cette couleur à la fumée du feu de Notre-Dame. "La couleur de la fumée au-dessus de Notre-Dame ressemble beaucoup à une mine en feu", soutient Pascal Paillard. Il y en avait 250 dans le clocher et 210 dans le toit de Notre-Dame, selon le site internet de la cathédrale.

Autres exemples de fumée jaune dans l'histoire

Et l'histoire semble lui donner raison. L'incendie de Notre-Dame est un événement historique mais ce n'est pas le premier incendie d'une cathédrale française. "Nous avons des exemples dans l'histoire, à Chartres et à Reims en particulier, qui auraient pu aider à prendre des mesures pour empêcher que cela ne se reproduise"Dit l'auteur du rapport sur la sécurité des cathédrales Paolo Vannucci.

Dans les deux cas, les fumées s'échappant des lieux de culte en flammes étaient… jaunes selon les récits de l'époque. Ainsi, sur le site de la ville de Reims, on peut lire cette description de l'incendie de 1914: "À 15 heures, un obus percute l'échafaudage en pin qui, depuis mai 1913, entoure la tour nord de la cathédrale et y met le feu. Vers 15h30, le toit prend feu rendant le feu visible de loin, ce qui pousse les Allemands à arrêter de tirer. Mais la chaleur du feu fait bouillir les 400 tonnes de feuilles de plomb qui recouvrent le toit. Le plomb fondu se répand ensuite sur les voûtes et traverse les gargouilles, provoquant une fumée jaune d'or spectaculaire."

De même, il est fait mention d'un "épaisse fumée, jaunâtre, sulfureuse et plombéeDans l'incendie de la cathédrale de Chartres de 1936 dans le livre Cathédrale historique de Chartres.

L'histoire confirme donc la thèse de Pascal Paillard concernant une fumée jaune due à la combustion du plomb.

Rumeurs contre enquête

De nombreuses théories circulent sur l'incendie de Notre-Dame. Certains pensaient avoir vu une personne sur le toit pendant que l'incendie dévorait le toit – c'était en fait une statue. D'autres ont dit qu'une veste jaune, visible sur les tours pendant l'incendie, en était responsable – mais que c'était un pompier. D'autres encore ont été émerveillés par la vidéo d'une personne près de la flèche, à côté de laquelle des flashs sont visibles – et CheckNews a trouvé plusieurs vidéos pour voir les travailleurs travailler dans l'après-midi du 15 avril.

La thèse de l'accident, parfois remise en cause, est néanmoins "privilégiée" par le procureur de Paris. "Le grenier de Notre-Dame était une forêt de bois sec, saturé de poussière et avec un système de tirage naturel à cause de la flèche. Je ne suis pas surpris que les pompiers ne puissent pas contourner l'incendie. L'accès est très compliqué. C'est pourquoi nous avons recommandé l'installation d'un système d'extinction automatique en 2016Dit Paolo Vannucci. le New York Times est du même avis puisqu'il produit une infographie intitulée "Pourquoi Notre Dame était un baril de poudre".

A lire aussi: "Tout ce que vous vouliez savoir sur l'incendie de Notre-Dame"

L'enquête pour "Destruction involontaire par le feu" ouvert par le bureau du procureur de Paris et confié à la Direction régionale de la police judiciaire de la préfecture de police de Paris (DRPJ) est toujours en cours et devra déterminer comment l'incendie a commencé et s'est ensuite propagé. Le bureau du procureur a jusqu'ici refusé de commenter l'hypothèse de thermite, ni même de donner aucune idée de l'origine de la fumée jaune.

Fabien Leboucq


,


Olivier Monod

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.