Pourquoi Jack Ma, le patron d’Alibaba a pris sa retraite ?

| |

Découvrez les raisons expliquant la démission de Jack Ma

Après avoir dirigé pendant une vingtaine d’années Alibaba, Jack Ma a pris sa retraite en 2019. Il laisse l’entreprise dans les mains de Daniel Zhang, le numéro 2 du géant de l’e-commerce mondial. Il est aujourd’hui l’une des personnalités les plus célèbres et les plus riches de toute l’Asie. Sa fortune est estimée à plus de 40 milliards d’euros et sa notoriété va bien au-delà du marché chinois. Cependant, depuis sa démission, des questions subsistent.

Jack Ma et les jeux de roulette en ligne

Nombreux sont ceux qui se demandent les vraies raisons ayant poussé le milliardaire à quitter la tête de l’exécutif pour se consacrer à d’autres passions. Ces interrogations sont fondées d’autant plus que rien ne présageait une telle fin depuis que Jack Ma s’est lancé dans l’univers des casinos en ligne pour le grand bonheur des fans de roulette. Oui, en montrant de l’intérêt pour les jeux d’argent, le créateur d’Alibaba.com a prouvé qu’il tenait encore au développement du groupe. En 2016, il s’est associé à d’autres investisseurs dont Shanghai Giant Network Technology pour racheter les jeux en ligne du groupe Caesars Interactive Entertainment. La transaction est estimée à 4 milliards d’euros et permet aux investisseurs d’avoir la main mise sur les activités de paris de Playtika, une entreprise gérée par Caesars. Cette dernière s’est d’ailleurs fait un nom dans le monde de la roulette mobile en ligne et des jeux de casino en proposant des options passionnantes telles que Bingo Blitz et Slotomania.

Les jeux d’argent en ligne comme la roulette sans téléchargement et le poker sont proscrits sur le territoire chinois. Cela est une mauvaise nouvelle pour les opérateurs de casino et tous ceux qui aiment s’adonner à ces genres de divertissement. C’est pourquoi certains observateurs se demandaient quel est l’intérêt de Jack Ma d’investir dans une industrie qui est au ralenti en raison des restrictions gouvernementales. La réponse se trouve dans le fait que les jeux proposés par la compagnie Playtika donnent droit à une monnaie virtuelle non convertible. Ainsi, les joueurs qui profitent des produits ne peuvent pas retirer en espèces leurs gains. Cependant, ils peuvent utiliser ces fonds pour effectuer directement des achats sur le site d’Alibaba.

Autre intérêt, les offres de jeux en question sont accessibles depuis les appareils mobiles. Cela permet au groupe de renforcer sa présence sur les smartphones et les tablettes d’autant plus que plus de 500 millions de personnes utilisent leur téléphone pour naviguer et jouer. Les Chinois aiment par exemple se divertir sur la roulette en ligne sur leurs appareils mobiles, et ce gratuitement. Les francophones préfèrent aussi les jeux de roulette gratuits. Ces types de jeu de casino dont les meilleures variantes sont la roulette européenne et la roulette américaine ont le mérite d’être aussi bien divertissants que passionnants. Ils vous permettent également de mieux appréhender le fonctionnement du jeu avant de parier de l’argent réel.

Pourquoi Jack Ma a quitté le groupe Ma ?

Dans sa lettre de démission, Jack Ma a exprimé sa fierté pour ce qui est de tout ce qu’il a réalisé à la tête du groupe. En tant qu’enseignant de formation, il a estimé qu’il était raisonnable de laisser la place aux plus jeunes pour prendre les rênes de la compagnie. Il a jugé qu’il était temps de passer le flambeau aux plus talentueux afin qu’ils puissent continuer la mission commune.  On pourrait ainsi penser que sa retraite est due à son envie de laisser la jeune génération poursuivre l’œuvre qui est de faciliter les affaires aux internautes. Cependant, d’autres raisons pourraient être à la base de cette démission à en croire les observateurs. Les voici :

  • La pression de l’État: Beaucoup d’observateurs pensent que la démission de Jack Ma est due à des pressions extérieures exercées par le gouvernement chinois. Ils justifient cela par le fait qu’Alipay, la plateforme de paiement en ligne d’Alibaba a rejoint la compagnie UnionPay pour une coopération concernant les transactions sans carte. Ils estiment qu’elle a ainsi été nationalisée. Ils soutiennent leur argument par le fait que Ma figure parmi les grandes personnalités du pays qui ont été obligées de céder le contrôle de leurs compagnies au Parti communiste pour éviter des problèmes. Cette réflexion semble être fondée puisque le gouvernement du président Xi Jinping mène une certaine répression depuis des années contre les magnats chinois. Des personnalités telles que le cinéaste Fan Bingbing, Wang Jian le fondateur de HNA Group et Wu Xiaohui, le PDD de la compagnie d’assurance Anbang n’ont pas par exemple été épargnées. Jack Ma constituerait une menace pour Xi Jinping, car sa cote de popularité auprès du public est supérieure à celle de tous les responsables chinois. Si des élections libres et démocratiques étaient organisées en Chine, certains observateurs pensent même que Ma pourrait avoir la grande majorité des votes. Cela expliquerait pourquoi le gouvernement chinois s’est débarrassé de lui. Ses activités financières ont même été réduites.
  • Les rivalités commerciales: Avec l’impact de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis, les entreprises privées chinoises se retrouvent dans un environnement qui leur est hostile. Elles sont de plus en plus considérées comme des rivales par les compagnies gérées par l’État. Or, Jack Ma connaissait un succès retentissant en tant que chef d’entreprise. Il permettait à plus de 10 millions de commerçants de survivre grâce à la plateforme Taobao. De même, il contribuait grandement à l’économie chinoise et incarnait la réussite du secteur privé. Sa position faisait de lui une cible idéale pour les communistes et une menace pour les politiques. Sa mise à l’écart était devenue évidente pour permettre au secteur public de reprendre le flambeau et de gagner quelques parts du marché dont 60% étaient accaparés par Alibaba.
  • Un modèle de succession: Pour certaines personnes, Jack Ma a quitté la tête du groupe Alibaba pour lancer un message aux autres hommes d’affaires chinois. C’est sa manière d’encourager ces personnalités à planifier leur succession et à laisser la main aux plus jeunes. Il a ainsi prouvé que sa compagnie ne dépendait pas que de lui. Cela concorde avec les déclarations de Jack Ma qui n’a pas manqué de notifier son envie d’œuvrer dans le monde de la philanthropie. Le milliardaire chinois désire en réalité contribuer au développement du système éducatif chinois. Il souhaite investir dans l’éducation pour réaliser ses rêves d’enfance. Son intérêt pour la chose s’est révélé lors d’un débat l’opposant à Elon Musk, le PDG de Tesla. Il avait notamment abordé avec brio plusieurs sujets tels que le voyage spatial, la santé, l’intelligence artificielle et la colonisation. Il a profité de l’occasion pour partager ses expériences avec les auditeurs. Cela montrait déjà son enthousiasme pour l’enseignement et d’autres sujets.
  • Un repos bien mérité: Pour quelques hommes des médias, Jack Ma s’est retiré pour se reposer. Après plus de 20 ans dans le monde des affaires, il a alors décidé d’aller à la retraite pour se consacrer à sa famille et au divertissement. Cette théorie est devenue virale depuis que l’on entend plus parler de l’ex-patron d’Alibaba. Serait-il dans une maison familiale en train de se divertir sur des jeux de casino comme la roulette ou de se faire former pour mieux appréhender l’éducation chinoise ? Rien n’est sûr pour le moment. Certains craignent que Ma soit en prison, et ce secrètement depuis qu’il a publiquement critiqué le Parti communiste et fustigé les régulateurs de l’État.

Suite aux rumeurs ayant débouché de son annonce de démission, Jack Ma a expliqué lors d’une cérémonie à Hangzhou que sa démission n’était pas liée à une quelconque pression gouvernementale. Devant des investisseurs, il a assuré que sa décision était réfléchie et prévue une décennie à l’avance. Il a ajouté que des responsables du gouvernement étaient même surpris de sa décision. Est-ce une manière de protéger les autorités chinoises ? Une chose est sûre, le milliardaire chinois est introuvable depuis quelques mois.

Previous

Certaines poches chaudes rappelées sur du verre ou du plastique possible

Les serveurs de Star Wars Battlefront 2 sont toujours aux prises avec un afflux de nouveaux joueurs grâce au cadeau d’Epic • Eurogamer.net

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.