Home » pour vivre heureux vivons castrés

pour vivre heureux vivons castrés

by Nouvelles

C’est une obligation pour les municipalités, elles doivent contrôler la prolifération de chats errants en assurant la stérilisation et l’identification de ceux-ci. Ce lundi 27 septembre 2021 la mairie d’Egletons organise sa deuxième journée de stérilisation. On vous explique comment et pourquoi.

En août dernier, ce sont 16 minets et minettes qui ont été capturés, stérilisés, identifiés et relâchés dans le quartier de La Bachellerie à Egletons. Ce lundi 27 septembre 2021, le maire espère qu’au moins autant de chats pourront être capturés et stérilisés.

L’opération se déroule aujourd’hui aux abords de la maison de retraite de la commune.

La municipalité a choisi de s’adjoindre les services du groupe SACP, spécialisé dans la gestion des chats errants, pour gérer l’opération. “Ce sont les techniciens de la SACPA qui déposent les trappes à chats et viennent les chercher le lendemain. Ce sont eux qui ensuite transportent les chats avec toutes les précautions nécessaires, vérifient qu’ils ne sont pas pucés, qu’ils sont en bonne santé. Ils les identifient, les stérilisent et les relâchent sur leur lieu de vie initial”, précise le maire Charles Ferré.

Un chat a son territoire, laisser sur place des chats stérilisés permet de protéger ce territoire d’éventuels autres chats qui voudraient le coloniser

Charles Ferré, maire d’Egletons (Corrèze)

“Il est important de les relâcher sur place, car ces chats ont une véritable utilité sociale et un rôle de prédateurs des petits rongeurs particulièrement efficace,” ajoute Pierre Geneste, le directeur des services techniques de la mairie. “Certains de ces chats, les chatons notamment et quelques adultes particulièrement dociles, seront même proposés à l’adoption, soit au refuge de la SACPA de Gerzat dans le Puy-de-Dôme, qui organise l’opération, mais aussi à l’Association Protection Animale Egletonnaise.”

L’opération est entièrement financée par la mairie, qui paie à la SACPA : 85€ par chat mâle stérilisé et 115€ pour chaque femelle. La municipalité envisage d’organiser d’autres journées comme celle-ci afin de contrôler durablement sa population de chats libre.

L’importance de faire stériliser son chat

Voilà de quelle manière une mairie prend les choses en main pour contrôler sa population de chats libres.

Mais la prolifération des chats est aussi l’affaire de tous.

En effet, si l’identification des chiens et chats est aujourd’hui obligatoire, il n’en n’est pas de même pour la stérilisation. Là, pas d’obligation, mais des recommandations, et du bon sens.

Un couple de chats non stérilisés peut en seulement 4 ans générer plus de 20 000 chats.


© SPA de Vannes et sa Région

Faire castrer/stériliser sont chat est donc un engagement civique. D’autre part, il est désormais interdit de donner ou de vendre un chat (ou un chien) s’il n’est pas identifié (par puce électronique ou tatouage), ce qui engendre un coût non négligeable pour le cédant. En clair, si votre minette fait des petits, la loi vous interdit de les donner sans qu’ils ne soient identifiés.

En outre, la stérilisation ou la castration d’un chat est pour lui un gage de protection, comme l’explique le docteur Sonthonnax : “La stérilisation a plusieurs avantages sur la santé du chat, elle limite l’errance du chat, stérilisé il aura un territoire plus restreint, risquera moins de se faire écraser. Elle limite les bagarres, or certaines maladies, comme le coryza, peuvent se transmettre lors de bagarres. D’autre maladies, potentiellement mortelles, comme la leucose ou le FIV se transmettent aussi lors des rapports sexuels. Elle limite grandement les risques de tumeurs mammaires ou d’infection de l’utérus, sachant que les tumeurs mammaires sont généralement cancéreuses chez la chatte,” précise le vétérinaire.

“C’est très simple, l’espérance de vie moyenne d’un chat non vacciné et non castré ou stérilisé est de seulement 4 à 5 ans.”

Docteur Gilles Sonthonnax, vétérinaire

Et pour qui voudrait opter pour la contraception par pilules ou injections pour sa minette, le vétérinaire précise : “La contraception, tout comme la reproduction ont toutes les deux des effets promoteurs des infections de l’utérus et des tumeurs mammaires.”

Conclusion faire stériliser son chat c’est aussi, et surtout un acte d’amour !

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.