Plus de femmes enceintes non vaccinées avec Covid-19 hospitalisées à Singapour, Health News & Top Stories

| |

SINGAPOUR – De plus en plus de femmes enceintes qui n’ont pas été vaccinées contre le Covid-19 mais qui en ont été infectées sont désormais hospitalisées ici.

Non vaccinées, les femmes enceintes sont plus à risque de complications graves du Covid-19, et devraient se faire vacciner le plus tôt possible, ont souligné samedi 16 octobre les obstétriciens et gynécologues locaux, ainsi que les spécialistes des maladies infectieuses.

Les médecins ont parlé de la vaccination contre le Covid-19 pendant la grossesse lors d’un webinaire gratuit organisé par le College of Clinician Scientists de l’Académie de médecine de Singapour.

Elle a réuni environ 200 personnes, dont des femmes enceintes et des membres du public.

“Le nombre de (patientes enceintes) augmente rapidement. Il y a quelques jours à peine, nous avons reçu un message du ministère indiquant qu’il y avait environ 20 patientes enceintes qui sont positives au Covid-19… Malheureusement, parmi celles-ci, une seule ou deux ont été complètement vaccinés », a déclaré le professeur agrégé Tan Lay Kok, chef du département de médecine maternelle et fœtale au KK Women’s and Children’s Hospital (KKH).

Le professeur agrégé Zubair Amin, chef et consultant principal du département de néonatologie du Khoo Teck Puat – National University Children’s Medical Institute du National University Hospital (NUH), a ajouté : « Nous avons vu un nombre croissant de femmes enceintes venir nous voir presque le une base quotidienne.”

De mai au 30 septembre, le KKH a enregistré plus de 40 cas de femmes enceintes infectées par le Covid-19, une augmentation significative par rapport à quelques cas au cours de la même période l’année dernière, a déclaré le professeur Tan Hak Koon, président du service d’obstétrique et de gynécologie de l’hôpital ( division O&G).

Le professeur Tan n’a pas participé au webinaire.

Lire aussi  L'anticoagulant a des effets secondaires bénéfiques pour les patients COVID-19, selon une étude - ScienceDaily

Certains hôpitaux ont déclaré au Straits Times que davantage de femmes enceintes se sont présentées pour se faire vacciner depuis que les cas locaux de Covid-19 ont commencé à augmenter en août.

De la mi-juin au 30 septembre, KKH a vacciné plus de 1 000 de ses patientes enceintes et allaitantes, y compris celles qui envisageaient de concevoir, a déclaré le professeur Tan.

« Une absorption plus élevée a été observée d’août à septembre. Cependant, un grand nombre de femmes enceintes n’ont toujours pas été vaccinées », a-t-il déclaré.

La consultante principale Citra Mattar de la division de médecine maternelle et fœtale du département NUH O&G a observé que 50% à 60% des patientes enceintes de l’hôpital ont été entièrement ou partiellement vaccinées, le taux de participation augmentant depuis août.

« Les femmes enceintes plus motivées, comme les travailleuses de première ligne, sont venues se faire vacciner d’abord en juin. En plus de la vague actuelle, restrictions sociales (ciblant les non vaccinés) peut-être encouragé davantage à prendre le vaccin », a ajouté le professeur agrégé Citra, qui a également animé le webinaire samedi.

Par exemple, les personnes non vaccinées ne sont pas autorisés à l’intérieur des centres commerciaux depuis le 13 octobre.

Femmes enceintes et allaitantes ont pu s’inscrire pour recevoir les vaccins Covid-19 dans le cadre du programme national depuis le 4 juin. Le ministère de la Santé (MOH) avait alors déclaré que ces femmes devraient discuter des risques et des avantages de la vaccination avec leurs médecins pour prendre une décision éclairée.

Les femmes enceintes non vaccinées courent un risque plus élevé de complications graves – et ont besoin de soins intensifs et d’une ventilation mécanique – si elles contractent la maladie. La mort maternelle et un enfant mort-né sont également des possibilités.

Dans un article publié sur Facebook le 29 septembre, le ministre de la Santé Ong Ye Kung a déclaré que plus de 85 % des femmes enceintes hospitalisées avec Covid-19 n’étaient pas complètement vaccinées. Parmi eux, environ 20 pour cent avaient besoin d’une supplémentation en oxygène et 10 pour cent avaient besoin de soins de grande dépendance ou de soins dans l’unité de soins intensifs (USI).

Lire aussi  Contre COVID, vaccin ou combinaison de médicaments? - Miguel del Pino

À ce jour, aucune femme enceinte qui a contracté le Covid-19 mais qui a été vaccinée contre lui n’a eu besoin d’oxygénothérapie ou n’a été envoyée aux soins intensifs, a déclaré le professeur Tan Lay Kok.

Les risques pour les personnes non vaccinées, en particulier aux derniers stades de la grossesse, comprennent la pneumonie, les poumons compromis et la rupture du placenta.

Au cours du webinaire, de nombreuses femmes ont demandé à quel stade de leur grossesse elles devraient se faire vacciner. Les médecins les ont exhortés à se faire vacciner dès que possible, compte tenu de la vague actuelle de cas de Covid-19.

Le Dr Ho Xin Yi, consultant associé au département O&G de KKH, a déclaré: “Certaines femmes peuvent choisir de retarder leur vaccin après les 13 premières semaines de grossesse, qui est la période cruciale pour le développement du bébé. Cependant, la question est de savoir si nous sommes actuellement dans une situation à faible risque (communautaire) ? »

Le Dr Ho a également souligné qu’il n’y a aucune preuve montrant que les vaccins Covid-19 peuvent nuire au fœtus ou mettre la grossesse en danger.

Elle a cité une étude sur les malformations ou troubles congénitales chez les bébés nés de mères vaccinées contre Covid-19 qui a montré une incidence de 2,2%, similaire à 3% chez les bébés nés avant la pandémie.

En fait, les vaccins Covid-19 peuvent être bénéfiques pour les bébés, certaines études montrant que certains anticorps protecteurs des mères peuvent être transférés aux bébés via le placenta ou par le lait maternel, a déclaré le professeur Amin.

Lire aussi  Hôpital à deux points : Pack d'objets rétro

Une femme enceinte de 30 ans qui a refusé de révéler son nom a déclaré au Straits Times qu’elle avait été testée positive pour Covid-19 en juin de cette année, alors qu’elle était dans son deuxième trimestre. Elle n’a pas été vaccinée à l’époque.

Mais elle a contracté le virus alors qu’elle était principalement restée à la maison. Heureusement, ses symptômes au cours de la première semaine d’hospitalisation étaient légers : fièvre, douleurs musculaires et maux de gorge. Elle n’a eu aucun symptôme pendant les deux semaines suivantes, mais a été maintenue à l’hôpital pour observation.

Désormais, les patientes enceintes et vaccinées de Covid-19 présentant des symptômes légers ou nuls sortent après six jours d’hospitalisation, tandis que les patientes non vaccinées présentant des complications graves peuvent devoir être hospitalisées jusqu’à trois semaines, a déclaré le professeur Citra.

Interrogée sur son point de vue sur la vaccination maintenant, la femme de 30 ans a déclaré: “D’après ce qui m’est arrivé et ce que je vois maintenant avec les femmes vulnérables et plus enceintes (Covid-19), la vaccination est une couche supplémentaire de protection.”

Le week-end dernier, elle s’est inscrite au jab. Elle est maintenant à la 37e semaine de sa grossesse. Ce sera son premier enfant.

“Dans ma classe prénatale à NUH, la plupart des femmes ont été vaccinées. Alors je me disais : ‘qu’est-ce que j’attends ?'”, a-t-elle déclaré.

Previous

Jennifer Gates s’apprête à épouser son fiancé Nayel Nassar dans une ferme équestre tentaculaire de 16 millions de dollars dans le nord de l’État de New York

Delhi | La réunion du comité de travail du Congrès se tiendra aujourd’hui, pour discuter de l’actualité … – Dernier Tweet par ANI

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.