nouvelles (1)

Newsletter

Plus d’1 Md€ de baisses d’impôts et 5,6 Md€ de nouvelles dépenses de l’Etat alors que le budget 2023 est avancé au 27 septembre

Plus d’1 Md€ de baisses d’impôts et 5,6 Md€ de nouvelles dépenses de l’Etat seront annoncés dans le Budget du 27 septembre

Le gouvernement dévoilera également une série distincte de mesures du coût de la vie le jour du budget qui seront introduites immédiatement.

Cela pourrait inclure le renouvellement du crédit d’électricité de 200 € et une double allocation sociale pour les personnes bénéficiant de prestations telles que l’allocation de demandeur d’emploi, la pension de l’État ou les allocations d’invalidité.

Le budget aura lieu le 27 septembre, deux semaines plus tôt que d’habitude.

Le gouvernement a subi des pressions de la part de l’opposition pour qu’il détienne un budget d’urgence pour faire face à la crise du coût de la vie provoquée par la guerre en Ukraine.

Cependant, le Taoiseach avait résisté aux demandes d’introduire de nouvelles mesures pour alléger le fardeau financier causé par la hausse des prix du carburant, de l’énergie et des denrées alimentaires.

Mais les chefs de gouvernement ont maintenant convenu deux semaines plus tôt que prévu.

Il était initialement prévu que le budget se tienne le mardi 11 octobre, mais il sera maintenant annoncé par le ministre des Finances Pascal Donohoe le 27 septembre.

M. Donohoe et ministre des dépenses publiques Michel McGrath exposeront aujourd’hui leur capacité de dépenser dans le budget.

Des déclarations de revenus meilleures que prévu signifient que le budget de cette année affichera un excédent et que les revenus seront utilisés pour financer les mesures immédiates du coût de la vie.

Cependant, le gouvernement desserre également les cordons de la bourse pour le budget de l’année prochaine dans le but d’alléger la pression de l’inflation sur les plus vulnérables de la société et la classe moyenne.

La déclaration économique de l’été prévoyait 6,7 milliards d’euros pour des réductions d’impôts et de nouvelles dépenses pour le budget de l’année prochaine.

Cela comprendra un paquet fiscal record de 1,05 milliard d’euros qui se concentrera sur l’augmentation du point d’entrée auquel les travailleurs paient le taux d’imposition le plus élevé. Les 5,65 milliards d’euros restants seront utilisés pour payer de nouvelles propositions de dépenses, y compris un accord de rémunération du secteur public.

Cependant, le ministère des Finances s’inquiète de la dépendance du pays à l’égard des revenus de l’impôt sur les sociétés.

L’énoncé économique du ministère des Finances décrit l’économie comme « résiliente », mais avertit qu’« il y a de plus en plus de preuves que l’élan économique ralentit ».

Il affirme que le fort rebond de l’économie après la pandémie de Covid-19 “a porté ses fruits sur le marché du travail, où le niveau d’emploi est désormais à son plus haut niveau”.

“En maintenant le lien employé-employeur pendant la pandémie, le programme de subventions salariales à l’emploi est l’un des facteurs clés de la résilience du marché du travail”, a-t-il ajouté.

Cependant, il ajoute que la sortie de la pandémie n’a “pas été entièrement” sans heurts.

« La reprise rapide de la demande s’est heurtée à des contraintes d’offre (de capacité), exerçant une pression à la hausse sur les prix. Le changement radical des prix de l’énergie à la suite de l’invasion russe de l’Ukraine a aggravé la situation de l’inflation », ajoute-t-il.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT