PHOTOS - Pourquoi la vente des souvenirs de Adeline Blondieau par Johnny Hallyday a été supprimée

Ce samedi 20 octobre 2018, les effets personnels de Johnny Hallyday, appartenant à Adeline Blondieau et à son père, Long Chris, seront en vente dans le cadre de la vente French Song & International, de l'hôtel Drouot. Un de ses experts, Christophe Fumeux, de l’étude Coutau-Bégarie & Associés nous raconte les coulisses. Le décès de Johnny Hallyday, le 5 décembre 2017, n'a pas changé l'intérêt de l'étude Coutau-Bégarie. Cela fait six ans que cette société de vente aux enchères se passionne pour le monde du chanteur qui a disparu chez lui à Marnes-la-Coquette. Il est donc tout à fait naturel qu'Adeline Blondieau, l'ancienne épouse du rocker et son père, Long Chris, un ami de Johnny se soient rendus à cette étude pour mettre aux enchères des articles ayant appartenu au défunt. "Quand Johnny est mort, j'ai été submergé par une tristesse bien plus grande que prévu. La mort change notre vision du passé. Elle nous pousse à pardonner, à tourner une page, à ne garder que le meilleur. Dans le deuil, je me suis immergé dans le histoire passionnelle de presque 10 ans, nous avions vécu. J'ai pris le temps de comprendre qui était l'homme que j'avais épousé. J'ai partagé quelques souvenirs avec ceux qui le connaissaient. Cela m'a permis de comprendre ce que je voulais garder de notre histoire. Tous cela concerne Johnny, l'idole, tout ce qui a fait de nous des "personnages" et non des gens, je le mets aujourd'hui à la disposition de son public. Je me fiche de l'homme que j'aimais, il y a plus de 20 ans, que de l'intime " a ensuite commenté, Adeline Blondieau, dans un document associé à la vente. Afin de ne pas "profiter" de la mort de Johnny, la vente initialement prévue pour mars a été reportée à demain samedi 20 octobre, par respect. Depuis ce matin, costumes, costumes de scène, disques en or, l’un des trois bérets d’infanterie de marine portant l’insigne de son ancre marqué à l’intérieur de "Smet" jusqu'au marqueur, une robe de mariée Perfecto, Adeline … sont exposés jusqu’à demain matin. à Drouot, dans le 9ème arrondissement de Paris. "Ils retracent une grande partie de la vie de l'artiste, de 1959 à 1995, explique Christophe Fumeux, avec des tenues particulières couvrant les années 60, 70, 80 et 90." Pour examiner les manuscrits de chansons, les annotations, les tests d'enregistrement présents dans le catalogue, le spécialiste des ventes voit l'implication du chanteur dans chacune de ses créations. "Il a gravé 50 exemplaires d'un album et l'a fait écouter", explique Christophe Fumeux. D'autres pièces, en particulier ses tenues de théâtre, attirent particulièrement l'attention, telles que la tenue signée par le couturier Yves Saint Laurent qui vient de s'ajouter au catalogue envoyé par Joël Levouges, un ancien collaborateur de Johnny, dans la famille par descendance, selon la sortie de la vente. "Johnny aimait la mode", dit l'expert. Au début de sa carrière et jusqu'au milieu des années 90, il a confectionné des vêtements sur mesure lorsque d'autres artistes ont acheté des vêtements de prêt-à-porter. Il avait cette préoccupation pour la scène. D'autres stars comme Céline Dion, et bien sûr Charles Aznavour, ont disparu le 1er octobre 2018, … les plus grands artistes de la scène musicale seront représentés ce samedi à Drouot, mais pour l'instant, seul l'univers de l'Idole des jeunes les gens semblent attirer les foules. Mot expert. Crédits photo: GETTYIMAGES

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.