Phillips 66 affiche un deuxième bénéfice trimestriel consécutif alors que la demande de carburant rebondit

| |

Un panneau Phillips 66 est vu dans une station-service de Wheeling, dans la banlieue de Chicago, dans l’Illinois, aux États-Unis, le 27 octobre 2016. REUTERS / Jim Young

29 octobre (Reuters) – Le raffineur américain Phillips 66 (PSX.N) a publié vendredi son deuxième bénéfice trimestriel consécutif alors que la demande d’essence, de diesel et d’autres distillats a rebondi après les creux pandémiques grâce aux vaccinations et à l’assouplissement des restrictions.

La demande d’énergie s’est rapidement rétablie après les pires jours de l’épidémie de COVID-19 en 2020, et les prix du Brent et du pétrole brut américain ont atteint des sommets pluriannuels ces dernières semaines. Mais la demande de produits a également augmenté, ce qui a contribué à augmenter les marges.

« Dans le raffinage, nous avons constaté une amélioration notable des marges réalisées, avons bien fonctionné et avons surmonté les défis liés aux ouragans », a déclaré le directeur général Greg Garland.

Les actions de Phillips 66 ont augmenté de 3,2% à 79,20 $ dans les échanges avant commercialisation.

Les activités de raffinage de la société ont affiché un bénéfice avant impôts ajusté de 184 millions de dollars au troisième trimestre, contre une perte avant impôts ajustée de 970 millions de dollars l’an dernier.

Les marges de raffinage réalisées de Phillips 66 ont bondi à 8,57 $ le baril, contre 1,78 $ le baril un an plus tôt.

La consommation d’essence et de distillats aux États-Unis est de nouveau conforme aux moyennes sur cinq ans après plus d’un an de faible demande en raison de la pandémie qui avait également mis hors ligne les capacités de raffinage.

Phillips 66 a déclaré que sa raffinerie Alliance en Louisiane, qui a subi des impacts importants de l’ouragan Ida, devrait rester fermée jusqu’au quatrième trimestre.

Le total des intrants transformés a augmenté de 12,5% à 168,74 millions de barils par jour par rapport à l’année précédente, mais a baissé de 1,3% par rapport aux trois mois précédents.

Le raffineur basé à Houston, au Texas, a déclaré que son bénéfice net s’élevait à 402 millions de dollars, ou 91 cents par action, pour le trimestre clos le 30 septembre, contre une perte de 799 millions de dollars, ou 1,82 $ par action, un an plus tôt.

En excluant une charge de dépréciation de 1 milliard de dollars, principalement due à l’impact de l’ouragan Ida sur sa raffinerie d’Alliance, le raffineur a affiché un bénéfice ajusté de 1,4 milliard de dollars au troisième trimestre.

Rivaux Valero Energy Corp (VLO.N) et PBF Énergie Inc (PBF.N) a annoncé de solides résultats plus tôt ce mois-ci, indiquant une amélioration des marges et des stocks serrés.

Reportage d’Arunima Kumar à Bangalore ; Edité par Ramakrishnan M.

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.

.

Previous

La famille de la gouvernante de Murdaugh, qui devait des millions après sa mort, s’exprime pour la première fois

Peut-on récolter de l’eau sur la Lune sans s’endetter ?

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.