nouvelles (1)

Newsletter

Peter Sagan a envoyé un message clair

aujourd’hui 08:45
|

Lorsqu’il était clair que Peter Sagan ne manquerait pas aux championnats conjoints de Slovaquie et de République tchèque de cyclisme sur route de cette année, les nuages ​​​​du doute se sont dissipés, que certains se sont propagés à propos de son test positif pour le coronavirus après l’avant-dernière étape de l’Around Course Suisse.

Heureusement, Peter Sagan lui-même, même s’il n’avait aucun symptôme de la maladie, qui l’a envoyé au lit deux fois en parfait état, n’a même pas douté dès le début qu’il viendrait à Mladá Vožice pour le championnat commun.

Le juge qui surveille la situation sait que s’il ne visait pas le huitième titre de champion de Slovaquie, il ne circulerait même pas sur les routes proches de Tábor. Quiconque connaît sa nature maximaliste sait qu’il avait un objectif clair. Certes, tout peut arriver en près de deux cents kilomètres, et en une seconde les espoirs s’envolent. Heureusement, rien de tel ne s’est produit, Peter a accompli à sa manière typique ce qu’il a voyagé jusqu’au championnat conjoint.

Il a essayé d’avancer le plus loin possible dès le début afin de ne pas entrer en contact dangereux avec un adversaire, il a surtout regardé ses adversaires de la partie slovaque du peloton et en seconde période il a clairement donné le ton à tout le peloton . Il a étiré et déchiré les groupes pour n’en conclure que ceux qui ne le mettaient pas en danger de ce fait et, surtout, pas trop d’efforts pour obtenir son scalp.

C’est pourquoi les questions que le nouveau champion de la République tchèque, Matej Zahálek, a reçues dans le but que la valeur de sa victoire sur le triple champion du monde semblaient un peu absurdes. Le format actuel de cet événement représente deux compétitions distinctes dans un peloton, donc Peter Sagan aurait pu avoir une centaine de cyclistes tchèques devant lui, car pour lui le triomphe parmi la partie slovaque du peloton de départ était une priorité.

En tout cas, le triomphe à Mladá Vožica lui a également donné la confiance en soi nécessaire, bien qu’il n’ait pas concouru dans le peloton, qui se réunit traditionnellement au World Tour. Il a certainement plu à ses fans, qui sont allés le voir même dans un lieu plus éloigné du championnat, comme d’habitude, beaucoup.

Il leur a envoyé, mais aussi à tous ceux qui croisaient les doigts pour lui à la maison, un message très clair qu’il fallait compter avec lui au Tour de France, qu’il essaierait à nouveau, cette fois de danois, belge, suisse et français routes, pour n’envoyer à la maison que de bonnes nouvelles…

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT