Pas d’accord NCR sur l’extension de l’ECQ, selon le chef du MMDA

| |

Une femme âgée inspecte le kit complémentaire qu’elle a reçu du gouvernement local dans un quartier de Tondo, à Manille, le 12 août 2021. Le kit contient 400 grammes de lait complémentaire et une boîte de vitamines qui devraient être distribuées à 150 000 personnes âgées en la ville. George Calvelo, ABS-CBN Nouvelles

MANILLE – La Metropolitan Manila Development Authority (MMDA) a démenti samedi un rapport selon lequel les maires de la région de la capitale ont accepté de prolonger le niveau de verrouillage le plus strict de la région jusqu’au 30 août au milieu de la menace persistante de la variante COVID-19 Delta.

« La Metropolitan Manila Development Authority dément un reportage citant le maire de la ville de Parañaque, Edwin Olivarez, selon lequel tous les maires du métro ont accepté de prolonger la quarantaine communautaire renforcée (ECQ) jusqu’au 30 août », le MMDA, qui fait également partie du Metro Manila Council ( MMC) ou le syndicat des maires de la région de la capitale, a indiqué samedi dans un communiqué.

Le président du MMDA, Benhur Abalos, a déclaré qu’il avait pu s’entretenir avec Olivarez, président du MMC, qui a réfuté l’article publié par le Manila Bulletin et a déclaré qu'”aucune réunion entre les maires de Metro n’a eu lieu”. Le Bulletin a retiré l’histoire sur son site Web d’information.

Les maires de la région métropolitaine de Manille se concentrent sur la surveillance des cas de COVID-19 et sur les campagnes de vaccination et d’aide financière pour les familles touchées par les restrictions de la quarantaine communautaire renforcée (ECQ) plus stricte, a déclaré le MMDA.

Abalos a déclaré que les recommandations visant à étendre ou à réduire le verrouillage le plus strict, qui devrait durer jusqu’au 20 août, seront “basées sur des données, des capacités LGU et des études d’experts (santé et économique).

Metro Manila a été soumis au niveau de verrouillage le plus strict ou à la quarantaine communautaire améliorée (ECQ), car le nombre de cas de COVID-19 a continué d’augmenter en raison de la variante Delta.

Alors que le gouvernement s’apprête à annoncer la nouvelle classification de quarantaine dans la région la semaine prochaine, la sous-secrétaire à la Santé Maria Rosario Vergeire a déclaré qu’il n’y avait pas encore de base pour finaliser une décision sur l’extension de l’ECQ.

“Il n’y a aucune base pour cela pour le moment car nous attendons toujours de nouvelles données pour guider l’IATF s’il faut décider de la désamorcer ou de la prolonger. Nous n’en sommes pas encore à ce moment”, a déclaré Vergeire.

(Il n’y a toujours aucune base car nous devons attendre de nouvelles données qui guideront l’IATF pour décider si le verrouillage sera désamorcé ou prolongé. Nous n’en sommes pas encore là.)

Les autorités ont déclaré que les zones de la région métropolitaine de Manille sont désormais à risque critique ou élevé de COVID-19, le pays ayant connu vendredi sa deuxième augmentation quotidienne de cas de coronavirus.

Elle a également réitéré que le statut de quarantaine pour la région de la capitale nationale au-delà du 20 août est toujours en discussion, en réponse à un appel du ministère du Commerce et de l’Industrie à réduire le verrouillage à l’ECQ modifiée moins stricte (MECQ) car les emplois restent restreints.

“Kailangan nating maintindihan na ECQ ou MECQ n’est pas la seule réponse pour nous d’arrêter la transmission et de réduire les cas. Il faut que nous examinions tous les composants de la réponse, et la réponse importante du gouvernement local. Kaya po kami nag-iisa-isa ng les responsables du gouvernement local régional pour les guider », a déclaré Vergeire.

(Nous devons comprendre que placer des zones sous ECQ ou MECQ n’est pas la seule réponse pour nous pour arrêter la transmission et réduire les cas. Nous devons examiner tous les composants de la réponse. Ce qui est important, c’est la réponse du gouvernement local, c’est pourquoi nous passons par chaque responsable régional et local pour les guider.)

Dans une interview à TeleRadyo, le secrétaire à la Santé Francisco Duque a fait écho à ceci : « Il n’y a aucune base pour cela pour le moment car nous attendons toujours de nouvelles données pour guider l’IATF s’il faut décider de la désamorcer ou de la prolonger. Nous n’y sommes pas encore allés.”

(Il n’y a aucune base pour cela maintenant, car nous devons attendre les nouvelles données pour guider l’IATF dans sa décision de désamorcer ou de prolonger. Nous n’avons pas encore atteint ce point.)

— Avec des reportages de Michael Delizo, ABS-CBN News

VIDÉO ASSOCIÉE: DOH dit qu’un ECQ de 5 semaines pourrait être nécessaire pour freiner la transmission dans la RCN

.

Previous

L’Australie fait face au «jour le plus préoccupant de la pandémie»

La Chine renforce son contrôle sur la fixation des prix des introductions en bourse et sanctionne 19 institutions

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.