Parti avec 200 personnes à Shishabar arrêté par la police | Bruxelles

| |

AnderlechtLa police de la zone Bruxelles-Sud a dû fermer vendredi soir à Anderlecht une soirée privée à laquelle environ 200 personnes étaient présentes. Les officiers ont rédigé plusieurs PV, dont un pour récalcitrer.




«La situation à Bruxelles et en Wallonie est la pire et la plus dangereuse de toute l’Europe», a averti aujourd’hui le ministre Vandenbroucke. Que certains ne réalisent toujours pas que cela s’est avéré être vendredi soir dans un bar à chicha à Anderlecht.

La police a été informée vendredi soir par un appelant anonyme. Lorsque nous sommes arrivés au bar à chicha, il s’est avéré que même si les volets étaient fermés, une fête privée se déroulait avec jusqu’à 200 personnes, ce qui est tout sauf conforme aux directives COVID pour contenir le virus. De plus, tous les cafés et bars de la région bruxelloise sont fermés de force depuis le 8 octobre dans le cadre de la lutte contre le virus corona.

«Une fois que nous avons eu accès, la fermeture s’est accompagnée du travail de poussée et de traction nécessaire», explique une porte-parole de la zone de police Bruxelles-Sud. «Six rapports ont été rédigés pour non-respect des directives COVID, dont un pour rébellion. Après tout, une personne s’est fermement opposée à la police », semble-t-il.

Previous

Les manifestations contre les restrictions du Covid-19 sur le sport à Prague dégénèrent en affrontements avec la police

L’Arménie et l’Azerbaïdjan se reprochent les violations de la trêve

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.