Ouest-France: un appel à la grève contre les suppressions d'emplois

Ils ont lancé un nouvel appel à la grève ce vendredi. Les syndicats SNJ, CGT, groupe CFDT Ouest-France ont appelé lundi "tous les salariés, tous les métiers et secteurs de la société" à une grève pour dénoncer la réorganisation proposée jeudi dernier. "En solidarité avec leurs collègues et sœurs", les syndicats SNJ et SUD du Courrier de l'Ouest, du Maine Libre et de Presse-Océan (qui font partie du groupe Ouest-France) ont également appelé à la grève lundi et organiser des opérations "coups de poing". Le reportage à Saint-Nazaire d'Antoine Ropert et Daniel Le Floch 56 postes supprimés
Un premier appel à la grève a été lancé jeudi, après que la direction du groupe a présenté le projet prévoyant 56 suppressions d’emplois et plusieurs fermetures d’agences dans le cadre d’une réorganisation majeure. Les articles publiés dans Le Courrier de l'Ouest et Maine Libre sont repris par Ouest-France, tandis qu'en Loire-Atlantique, ce serait Presse Océan qui inclurait des articles publiés par Ouest-France. les lecteurs – dans la Sarthe, le Maine-et-Loire, la Loire-Atlantique, le Finistère ou le Calvados- risquent fort, malheureusement, d’être un premier pas vers des échecs et des renoncements », déplore la direction. licenciement à sec, mais les salariés d’Ouest-France précisent que dans la Sarthe et le Maine-et-Loire, près des 2/3 des effectifs disparaîtraient.
Grèves spontanées jeudi
"Il y a eu, hier après-midi (jeudi), des motions contre le projet de la direction au nom du personnel de la Sarthe, du Maine-et-Loire, de l'Ille-et-Vilaine, de l'Orne, de la Loire-Atlantique et du Calvados. même temps dans les deux premiers départements et à Rennes (…) et à Saint-Malo ", a déclaré AFP Isabelle Bordes, déléguée CFDT de Ouest-France.

Premier quotidien régional français, Ouest-France emploie actuellement 576 journalistes équivalents temps plein.► Voir aussi

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.