N’y a-t-il pas une erreur ? Le gardien finlandais est à couper le souffle avec les statistiques. Il a été ému après la bataille avec les Tchèques

Les Tchèques ne l’ont pas battu mardi, mais ils sont loin d’être les seuls. Le gardien finlandais Juho Olkinuora présente des performances encore plus époustouflantes aux Championnats du monde de hockey que la dernière fois.

Aux Jeux olympiques de Nagano en 1998, Dominik Hašek a réalisé l’une des meilleures performances en tournoi de l’histoire. Il n’a collecté que six fois dans six clans, a attrapé deux zéros et a légèrement dépassé 96% dans le succès des interventions. Pas étonnant qu’il ait été déclaré le meilleur gardien de but des jeux.

Que vous ne pouvez pas attraper mieux? Peut-être qu’il vient.

Bien qu’Olkinuora n’ait pas à faire face à autant de situations critiques derrière la raide défense finlandaise que Hasek l’a fait autrefois, ses chiffres suscitent néanmoins l’étonnement général.

Le Finlandais de 31 ans a décroché quatre comptes nets dans cinq clans et a porté le taux de réussite à 99 %. Il a marqué le seul (!) But. Alex Galchenyuk l’a battu moins de deux minutes avant la sirène finale du match contre les États-Unis. Tous les autres sont sortis vides.

“Cela en dit plus sur l’équipe que moi”, a déclaré Olkinuora à propos des statistiques incroyables.

Il est vrai que la Finlande, sous la houlette de Jukka Jalonen, fonctionne depuis plusieurs années comme une machine presque sans faille du moins à l’envers. Les Tchèques pouvaient le dire. Lors de la dernière Coupe du monde, ils ont perdu les quarts de finale contre les Finlandais 0 : 1, cette année à la fin de la phase de groupes, ils ont perdu 0 : 3.

“Nous avons bien défendu et gardé le bouclier propre”, a salué l’entraîneur finlandais Jukka Jalonen. Cependant, il n’a pas oublié de faire l’éloge d’Olkinuora: “Il attrape excellent depuis longtemps.”

La salle bondée de Tampere a également accordé une attention particulière à l’homme numéro 45, qui a scandé son nom à la fin du match contre la République tchèque. “Je m’en souviendrai toute ma vie”, a déclaré Olkinuora.

Il se qualifiera probablement pour les quarts de finale contre la Slovaquie jeudi. En même temps, il ne savait pas s’il serait le numéro un finlandais. Lors des quatre premiers matches, il s’est régulièrement relayé avec Harri Säteri dans le but. Cependant, il a ensuite été touché par une blessure non précisée et au moins il est retourné en République tchèque contre la République tchèque. De plus, lors des deux départs précédents, il n’a arrêté « que » moins de 93 % des rondelles.

Olkinuora a déjà remporté la Finlande en argent lors du dernier championnat à Riga. Après cela, il était censé être numéro un aux Jeux olympiques de février à Pékin, mais en raison d’un test de coronavirus positif, il est tombé dans le rôle de remplaçant. C’est ainsi que Säteri a décroché l’or.

Maintenant, la carte s’est retournée à nouveau. Olkinuora, cependant, étouffe tout enthousiasme. « J’aimerais comprendre que je joue le meilleur hockey de ma vie, mais je sais que chaque match est différent et qu’il n’est pas toujours nécessaire de réussir. J’essaie simplement de donner des performances équilibrées », a-t-il déclaré.

“Il faut aussi dire que ce tournoi est impitoyable. Le prochain match est à élimination directe et cela ne dépendra pas de la façon dont je me suis pris contre la République tchèque.”

Jusqu’à présent, cependant, Olkinuora est de loin le meilleur gardien du championnat. Il n’est pas l’une des vedettes de la LNH à l’étranger – il y a des années, il a tenté de s’établir à Winnipeg, mais il n’a fait que faire la navette entre les fermes.

L’Europe l’a assis. Il jouera la saison prochaine à Bienne, en Suisse. Après en raison de l’invasion russe de l’Ukraine, il a refusé de continuer la KHL.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT