Noah Syndergaard reçoit peu d’aide dans la défaite des Angels contre les Royals

Noah Syndergaard a donné à un enclos des releveurs Angels surmené une pause bien méritée lundi soir, lançant 71/3 manches contre le Royals de Kansas City après que les releveurs se soient combinés pendant 19 manches dans une série de cinq matchs et quatre jours à Seattle.

L’offensive des Angels n’a pas fait de telles faveurs pour Syndergaard, rassemblant deux points et sept coups sûrs dans une défaite de 6-2 avant 22 234 au Angel Stadium, leur séquence de trois victoires consécutives brisée par une équipe de dernière place avec une fiche de 24-42.

Une aberration ce n’était pas. Mike Trout est peut-être le meilleur frappeur du baseball, mais une attaque des Angels qui a atteint 0,250 avec un pourcentage de 0,747 sur base plus slugging et une moyenne de 4,7 points par match en avril et mai atteint 0,202 avec un pire de la ligue. 590 OPS et 207 retraits au bâton et une moyenne de 2,75 courses en 20 matchs en juin.

Syndergaard a fait ce qu’il a pu pour garder les Angels dans le match. Il a été marqué pour deux points lors de ses quatre premiers lancers. Whit Merrifield a commencé le match avec un simple et Andrew Benintendi a conduit un circuit de deux points au champ droit pour une avance de 2-0 avant que Syndergaard ne blanchisse Kansas City sur deux coups sûrs du deuxième au cinquième.

Taylor Ward a tiré les Angels même avec un circuit en solo au troisième et un simple RBI au cinquième, mais le doublé RBI de Nicky Lopez au septième a donné aux Royals une avance de 3-2 et Salvador Perez a éliminé Syndergaard du match avec un circuit en plein essor de deux points au centre du huitième pour une avance de 5-2.

Le gaucher des Royals Kris Bubic, qui est entré avec un dossier de 0-4 et une MPM de 8,36, a accordé deux points et six coups sûrs en six manches, en retirant sept et en marchant deux, pour sa première victoire de la saison.

Matt Duffy a effectué son cinquième départ au troisième but en sept matchs disputés par les Angels sans Anthony Rendon, qui a subi une opération de fin de saison lundi pour réparer un tendon disloqué au poignet droit.

Le manager par intérim des Angels, Phil Nevin (88 ans), s’entretient avec le lanceur partant Noah Syndergaard (34 ans) sur le monticule lors d’un match contre les Royals de Kansas City lundi au Angel Stadium.

(Ashley Landis / Presse associée)

Rendon, qui a fourni un rendement minimal jusqu’à présent sur l’investissement de 245 millions de dollars sur sept ans que les Angels ont fait en lui avant 2020, a également vu sa saison 2021 écourtée par une blessure à la hanche droite début juillet.

« De toute évidence, ce sont des nouvelles décevantes », a déclaré le directeur général des Angels, Perry Minasian, avant le match de lundi. “Je me sens vraiment mal pour lui. Il était vraiment motivé pour faire une grosse saison pour nous. C’était quelque chose qu’il a essayé de jouer, ce que beaucoup de gars n’auraient pas fait, mais c’était trop douloureux.

Minasian explore un échange possible pour un joueur de troisième but – “Nous essayons toujours de nous améliorer, à court terme, à long terme”, a-t-il déclaré – mais les chiffres de Duffy, frappeur droitier, pour obtenir l’essentiel des départs là-bas pour l’instant, avec le frappeur gaucher Tyler Wade en remplacement. David Fletcher serait un solide candidat au troisième but à son retour d’une chirurgie des adducteurs en juillet.

Ni Duffy ni Wade ne peuvent avoir un impact sur un match des deux côtés du ballon comme Rendon, un défenseur hors pair qui a frappé .228 avec un .707 OPS, cinq circuits et 24 points produits en 45 matchs cette saison et a frappé .319 avec 34 circuits et 126 points produits pour les Nationals de Washington vainqueurs des World Series en 2019.

“Ce sont des chaussures très difficiles à remplir”, a déclaré Minasian. «La qualité de l’at-bat … il est l’un de ces gars qui joue au tableau de bord. Il fait ce qui doit être fait dans les grands moments. Sa présence va certainement nous manquer.

Duffy, qui a frappé le nettoyage lundi, n’a frappé plus de cinq circuits en une saison qu’une seule fois en sept ans. Il ne fournira pas beaucoup de puissance, mais il est entré lundi avec une moyenne au bâton de .276, il a fait preuve d’une bonne discipline au marbre et établit des contacts constants.

“Il ne va pas faire exploser un tas de circuits”, a déclaré le manager par intérim Phil Nevin, “mais il va vous donner un bon coup au bâton au milieu de la commande et faire [pitchers] travaillez comme si vous saviez que vous devez travailler pour traverser Anthony Rendon.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT