Nîmes: pour traiter l'endométriose, la polyclinique de Kenval est une technologie unique dans le Gard – 23/04/2019

0
32

Intervention sur cette maladie gynécologique, Adoption d'un procédé qui préserve les tissus, inédit dans le Gard. La première patiente a été traitée mardi matin sur le site Kennedy de la polyclinique. Plus de détails dans notre édition de demain, mercredi.

Une technologie nouvelle génération pour traiter l'endométriose: c'est ce qui est désormais pratique de la polyclinique Kenval, à Nîmes, sur le site Kennedy. Elle est le seul établissement à proposer dans le Gard.

Ce mardi matin, une première patient a été baptisé PlasmaJet. Celui-ci fonctionne avec la mise en excitation de gaz argon et permet une action plus précise et minutieuse pour préserver les tissus sains.

Une femme sur dix est concernée

L'endométriose, maladie douloureuse qui touche une femme sur dix, est un développement de la muqueuse interne of the utérus. L'intervention par PlasmaJet permet de séparer l'endométriose du reste des tissus, de façon moins agressive. On réduit ainsi la fertilité de la patiente.

Séparer l'endométriose du reste des tissus

Ce mardi, la polyclinique de Kenval a ouvert les portes du bloc opératoire pour comprendre toutes les avancées qu'apporte ce dispositif. A lire dans notre édition de demain, mercredi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.