Moselle déracinée. Isabelle Boulay enchante les lecteurs du Républicain Lorrain

| |

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix


« J’aime beaucoup me mettre au service d’un grand tout » a-t-elle confié. « J’ai mon propre répertoire mais raconter une autre histoire que la mienne, c’est merveilleux. Instinctivement, être au milieu d’autant de personnes, ça amène à chanter différemment. C’est comme si ma voix venait se lover ». En se mettant au diapason d’une grande cause. « Je pense qu’être déraciné, c‘est une des plus grandes épreuves de la vie à part perdre quelqu’un qu’on aime. C’est ce qui rend les gens de l’Est si forts et tellement dignes ».

« 1939, soudain, nous sommes partis », samedi 30 octobre à 20 h 30 et dimanche 31 octobre à 15 h 30 au Galaxie d’Amnéville. Tarif : 39 €. Réservation dans les points de vente habituels.

Previous

Maryland AD Evans nommé au comité de transformation de la division I de la NCAA

Prix ​​du carburant, Essence | Prix ​​du carburant vertigineux :

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.