Montamat a expliqué la raison de l’augmentation de l’essence – Résumé 3

La compagnie pétrolière YPF a fait état de pertes de 85 milliards au deuxième trimestre de l’année.

Dans cette perspective, et dans un équilibre des investissements au minimum, Il n’a pas d’autre alternative que d’augmenter les prix de l’essence.

Interrogé à ce sujet, le spécialiste des questions énergétiques Daniel Montamat, a déclaré Chaîne 3 que le bilan de l’entreprise est dû à la crise des coronavirus.

«Le solde trimestriel était négatif d’environ 1 065 millions de dollars. C’est l’équilibre de la pandémie, évidemment “, affirma-t-il.

/ Accueil du code intégré /

/ Fin du code incorporé /

Les raisons de ces pertes très importantes sont, fondamentalement, les baisse de la production de pétrole, baisse des ventes d’essence et de diesel et baisse des prix“Il expliqua.

Selon Montamat, «YPF fabrique sa boîte à la pompe grâce à la vente de deux produits: l’essence et le diesel. Les prix à la pompe n’ont pas bougé depuis décembre et il y a eu de l’inflation “il ajouta.

«Les compagnies pétrolières gagnent par les réserves dont elles disposent. Leurs étagères ou vitrines sont souterraines et ces barriques sont évaluées en tenant compte d’un flux de prix vers le futur. Avant la pandémie, un baril de pétrole valait entre 60 et 70 dollars, et la valeur du gaz naturel était d’environ 4 dollars », a-t-il expliqué.

«Avec la pandémie, tout est tombé et ces actifs doivent être réévalués», A-t-il assuré. Et il a ajouté: “Cela, au bilan, doit être présenté comme une perte qui, dans le cas de YPF, est proche de 60%.”

Le spécialiste a assuré que “si ces prix sont reconstruits, les pertes sont remplacées».

“La conséquence du bilan est que si YPF ne collecte pas d’argent à la pompe, il doit investir moins en amont, qui est en production”, at-il dit.

«C’est pourquoi ils voient s’ils réajustent les prix à la pompe, qui sont très dépassés. Si vous ne les ajustez pas là, vous aurez moins d’investissement et donc moins de pétrole et de gaz, et vous devrez importer à prix de référence internationaux, en dollars », a-t-il dit.

Mieux vaut réajuster et avoir une production nationale», A-t-il déclaré.

“YPF doit être viable en tant que société pétrolière et gazière productive et dispose de toutes les conditions techniques pour le faire”, a-t-il conclu.

Entretien avec Fernando Genesir et Adrián Simioni.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.