Monnaie: les nouvelles façons de payer - 08/07/2018

Monnaie: les nouvelles façons de payer - 08/07/2018

Moyens de paiement en France.
IDIX

LA MONNAIE FIDUCIAIRE
Ce sont des billets et des pièces de monnaie. C'est la forme de monnaie la plus ancienne qui soit toujours pertinente aujourd'hui. Mais jusqu'à quand? La Banque de France estime que la disparition de l'argent n'aura pas lieu avant vingt ans. En effet, la demande mondiale de billets augmente partout sauf dans quelques pays scandinaves. C'est surtout dans les pays en développement, où la population est «sous-bancarisée», que la demande augmente fortement, jusqu'à 10% par an. Même dans la zone euro, la demande de liquidités a augmenté notamment depuis la crise financière de 2009 en raison d'un réflexe d'accaparement de la part des particuliers. En outre, 33% des billets en euros sont en circulation en dehors du Vieux Continent car l'euro joue le rôle de monnaie principale pour le commerce international.

Selon la Banque de France, 68% des paiements dans le commerce de détail sont effectués en espèces en France. En valeur, ce volume représente encore 28% des transactions, ce qui est un niveau important. Certains commerçants, en particulier pour les petites quantités, n'acceptent pas la carte de crédit qui encourage l'argent. De plus, l'économie souterraine est un gros consommateur d'argent qui ne laisse aucune trace.
CARTE BANCAIRE AVEC OU SANS CONTACT
Depuis le début des années 2000, les paiements par carte de crédit ont dépassé le chèque comme mode de paiement préféré des Français. Cet engouement pour la carte bleue (CB) n'est pas indéniable car en volume, elle enregistre une croissance de 8% des transactions chaque année. La facilité de paiement et sa sécurité expliquent le vol de la carte de crédit. Plus de 40% de la consommation domestique française est désormais réglée avec un CB. Surtout depuis octobre 2017, la limite des paiements sans contact par carte est passée de 20 à 30 €, ce qui rend beaucoup plus difficile de transporter autant d'argent que par le passé. Les cartes de paiement sans contact représentent désormais 70% des cartes bancaires et 625 000 commerçants acceptent ce mode de paiement en France. En moyenne, 36 paiements sans contact sont enregistrés chaque seconde selon le Groupement Cartes bancaires. En 2017, la barre d'un milliard de transactions sans contact a été franchie le 16 novembre.
PAIEMENT PAR TÉLÉPHONE
C'est la méthode de paiement qui a le vent dans les voiles. L'oubli de votre carte de crédit n'est plus un problème puisque de plus en plus de téléphones portables sont utilisés pour payer les achats. Le terminal doit simplement être équipé de la technologie NFC (Near Field Communication), ce qui est le cas sur presque tous les modèles, même les plus abordables. Quant au paiement sans contact sur une carte bancaire, le plafond est limité à 30 euros. Au-delà et jusqu'à 300 euros, le paiement doit être accompagné de l'entrée de son code secret sur le clavier virtuel à l'écran. Cependant, il faut qu'une application de paiement sans contact soit installée sur le téléphone pour que tout fonctionne comme Apple Pay, Alipay, Wechat, Android Pay, Samsung Pay, Paylib, etc. En 2017, 1,6 milliard de personnes (+ 30%) le monde a utilisé leur mobile pour effectuer un paiement ou un transfert d'argent. Ils seront deux milliards cette année. En France, si cette utilisation progresse, seuls 62% déclarent avoir utilisé une solution mobile incluant également une carte pré-enregistrée sur un site de commerce en ligne.
BITCOIN ET CRYPTO-MONNAIES
Nous parlons de la montée du bitcoin avec un prix mondial qui parfois s'effondre parfois. Le bitcoin créé en 2009 est la crypto-monnaie la plus connue, la monnaie électronique virtuelle qui n'a pas de forme physique. Mais il existe des milliers de crypto-monnaies comme Ethereum, Ripple, Litecoin ou Monero. Ils sont utilisables uniquement en ligne entre deux personnes, sans intermédiaire. Ils ne sont reconnus ni par les États ni par les autorités monétaires mondiales et n'ont donc pas cours légal sauf pour les Îles Marshall qui ont lancé en 2018 leur propre crypto-monnaie. Réservés aux utilisateurs avertis, ils sont transférables contre des biens, des services ou de l'argent. En fait, ils ont tous un taux de change pour donner de la valeur par rapport aux devises traditionnelles. Les acheteurs et les vendeurs sont sur des échanges de crypto-monnaie. Binance, la plus grande bourse du monde, enregistre une transaction de 9,5 milliards de dollars par jour. De plus en plus d'entreprises acceptent les cryptomonnaies pour leurs transactions même si la part des cryptomonnaies dans le commerce mondial reste confidentielle. En 2010, Bitcoin a été créé sur le principe de la parité: un bitcoin valait un dollar. Aujourd'hui, sa valeur atteint 6 600 $ mais son prix atteint la barre des 18 000 $. Volatilité qui fait craindre aux autorités une spéculation excessive.
TRANSFERTS
L'administration fiscale dématérialise également les paiements en encourageant les contribuables à payer leurs impôts par virement bancaire. Au delà de 1000 €, c'est obligatoire. En 2019, ce seuil tombera à 300 €.
Une mission de la Banque de France
La Banque de France est le garant de la continuité de l'activité du secteur fiduciaire. En d'autres termes, il appartient à l'institution monétaire de garantir la fourniture de billets et de pièces pour tous les acteurs: particuliers, banques, commerçants, etc. Elle est la seule autorité à émettre des billets légaux sur le territoire et est donc très attachée prendre l'argent. Il ne prévoit pas la disparition totale des liquidités avant vingt ans au moins. En conséquence, la Banque de France a décidé d'investir 200 millions d'euros dans une nouvelle imprimerie de billets près de son site historique de Chamalières en Auvergne. Il est bon que la Banque de France croit en l'avenir de l'argent! Il imprime tous les billets en euros destinés à la France, soit environ 20% des besoins de la zone euro et a développé une activité d'impression pour le compte d'autres pays. En outre, la Banque de France constate que la demande de billets a augmenté en moyenne de 7% par an, malgré la hausse des devises dématérialisées.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.