Monde | La loi fait un balayage des plats en plastique

Pratique, souvent fourni avec des repas, et jetable… des couverts en plastique sont utilisés quotidiennement par des millions de Français. Seul problème: en 2050, il y aura plus de plastique que de poisson dans les océans, a alerté en 2016 la Fondation Ellen McArthur. Pour tenter de remédier à cette situation, le Sénat a adopté en juin dernier l’interdiction des pailles et des "croquettes" utilisées pour mélanger les boissons, avant que le projet de loi ne revienne à l’Assemblée faute d’accord. en comité mixte.
"La France a les moyens d’agir" vendredi, les députés ont décidé d’aller plus loin, en adoptant à nouveau un amendement au projet de loi sur l’agriculture et l’alimentation, pour interdire "la coutellerie, les steaks, les couvercles en verre, bols à salade, cartons. "" La France a les moyens d’agir, d’être le fer de lance sur ce sujet, comme nous avons pu le faire sur les sacs plastiques, car nous avons déjà pu voter sur des assiettes jetables. Allez plus loin! Let & # S'attaquer à la prochaine décennie en s'éloignant de cette dépendance plastique », a déclaré François-Michel Lambert (LREM), chef de file des 14 députés majoritaires porteurs du projet. Outre celle de coutellerie, 122 députés de la majorité ont également obtenu l'interdiction de "récipients alimentaires pour la cuisine, le chauffage et les services en plastique" dans les cantines, de la crèche à l'université, "au plus tard le 1er janvier 2025". Une décision justifiée au nom du principe de précaution "pour protéger la santé de nos enfants et protéger notre environnement", a déclaré le député (LREM) et Quest Laurianne Rossi, le premier signataire de l'amendement.
Une initiative européenne Si la France a décidé de mettre fin à l'utilisation de plastiques à usage unique, c'est pour cette raison qu'elle a été largement encouragée par l'Union européenne. Ces objets, qui seraient responsables de 70% de la pollution marine, ont été répertoriés par la Commission européenne, qui a proposé le 28 mai une série de mesures visant à réduire considérablement la consommation. La France ne suit donc que ces lignes directrices. Nous sommes même derrière certains de nos voisins. Par exemple, le Royaume-Uni doit cesser de distribuer des couverts, des pailles et des cotons-tiges d'ici la fin de 2018.
Quelles alternatives? Les consommateurs ne devront pas nécessairement faire face à des produits jetables. Des versions biodégradables, des pailles et des couverts, y compris le bambou, existent déjà. Comme pour les gobelets, nous pouvons remplacer le carton par du plastique, et pour les récipients tels que les assiettes, les bols ou les plateaux-repas, certains sont fabriqués à partir de pulpe de canne à sucre. Ce sont donc les fabricants qui devront changer leurs habitudes. Mais ce sont les consommateurs, par leurs choix, qui les encourageront.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.