nouvelles (1)

Newsletter

Moins de logements locatifs avec une mauvaise étiquette énergétique, mais le rythme de la durabilité doit être accéléré

PNA

Nouvelles de l’ONSaujourd’hui, 13:05

Les associations de logement ont isolé 70 000 logements locatifs en un an, les améliorant ainsi contre le froid, les courants d’air et les charges énergétiques élevées. Les maisons ont désormais une étiquette énergétique B ou supérieure. Il s’agit de près de 32 000 logements mal isolés et de mauvaise étiquette énergétique qui ont aujourd’hui été rénovés.

L’Aedes, l’association des sociétés de logement, écrit dans un rapport portant sur la période de juillet 2021 à juillet 2022 que près de 1,1 million de logements locatifs sociaux ont désormais une étiquette énergétique performante. C’est un peu plus de la moitié de toutes les maisons des associations de logement.

Chaudière durable

Les maisons existantes sont rendues plus durables et plus économes en énergie en isolant les toits, les cadres et les fenêtres. Mais aussi installer des panneaux solaires et installer des installations performantes pour le chauffage et l’eau courante.

En plus de réduire les coûts énergétiques, la durabilité se traduit également par une étiquette énergétique plus élevée. Et cela est nécessaire, selon les gouvernements et le Woonbond. En juin, ils ont conclu les accords de performance nationaux sur la fabrication de logements plus durables et abordables.

SAI

Il stipule que dans cinq ans, il ne pourra plus y avoir de maisons louées à des entreprises ayant une étiquette énergétique « mauvaise ». Cela signifie : label E, F ou G. Le secteur locatif social a encore 240 000 de ces logements à vendre. Pour ce faire, le taux d’isolation doit être augmenté. En 2030, aucun bien locatif avec une si mauvaise étiquette ne pourra être loué, pas même par des propriétaires privés.

Barre supérieure

Pas 31 000 mais une moyenne de plus de 35 000 logements par an doivent être rendus plus durables, selon Aedes. Selon l’organisation faîtière, le fait que ce nombre doive être augmenté est lié à la modification de la méthode de détermination de l’étiquette énergétique.

“La barre a été relevée”, a déclaré un porte-parole d’Aedes. “C’est pourquoi nous devons augmenter le nombre de maisons par an si nous voulons atteindre l’objectif en 2028.”

Selon Aedes, les organismes de logement disent que c’est faisable et qu’ils veulent aussi accélérer. “Les prix de l’énergie jouent naturellement un rôle là-dedans. Pensez à isoler les maisons existantes, mais aussi à davantage de constructions neuves.”

Pénible

Le besoin de devenir plus durable est grand, déclare le Woonbond, le représentant des locataires. “C’est affligeant pour les gens qui demandent quand c’est leur tour, pour se faire dire : c’est ton tour dans 2 ou 3 ans.”

SAI

Cependant, il y a une compréhension pour les sociétés de logement au Woonbond. Par exemple, il existe de nombreuses causes extérieures aux entreprises, comme la pénurie de main-d’œuvre et d’argent. “Ils paient toujours l’impôt sur les bénéfices en plus de la taxe sur les propriétaires, bien que cela soit aboli.”

Depuis 2013, les sociétés de logement s’acquittent de la contribution foncière, une taxe sur les logements locatifs sociaux. Au cours des dix dernières années, ils ont versé un montant d’environ 16,7 milliards d’euros.

Coachs énergétiques

Dans les années à venir, de moins en moins de personnes seront laissées pour compte. Cependant, pour certains locataires, cela prendra encore quelques années. D’ici là, selon Aedes, il y a aussi des mesures temporaires que les entreprises prennent. “Par exemple, ils font du porte-à-porte avec des coachs énergétiques.”

Cependant, selon l’organisation faîtière, il n’est pas réaliste de s’attaquer à tout en même temps. “Il s’agit de tels chiffres, vous ne pouvez pas avoir rendu toutes les maisons plus durables demain. Heureusement, tout le monde comprend cela.”

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT