nouvelles (1)

Newsletter

Miss France. Qui est Cindy Fabre, la nouvelle directrice du concours ?

Cindy Fabre a été choisie par la société MissFrance, « comme directrice du concours national ». C’est ce qu’a indiqué le comité Miss France ce mercredi 31 août 2022 dans un communiqué annonçant le départ de Sylvie Tellier qui dirigeait la société depuis quinze ans.

Alexia Laroche-Joubert, nommée présidente de la société à l’automne 2021, reste toutefois « seule en charge de la direction de la société ». À bientôt 37 ans, Cindy Fabre prend donc la tête du concours, mais pas de la société elle-même comme c’était le cas de Sylvie Tellier.

Nous avons bloqué l’affichage de ce contenu pour respecter vos choix en matière de cookies.
En cliquant sur «Consulter», vous acceptez le dépôt de cookies par des services de réseaux sociaux tels que Twitter.

Mais qui est Cindy Fabre, le nouveau visage du célèbre concours de beauté qui a encore attiré 7,3 millions de téléspectateurs en décembre 2021 ?

La 75e à décrocher le titre de Miss France

Cindy Fabre est née le 26 septembre 1985 à Cosne-Cours-sur-Loire, dans la Nièvre. Mais c’est à Falaise, en Normandie où sa famille s’était installée en 2000, que la jeune femme a commencé sa carrière de Miss.

En 2004, cette fille d’une aide-soignante d’origine guadeloupéenne et d’un père imprimeur bourguignon s’inscrit, « sans trop y croire »à l’élection de Miss Calvados qu’elle remporte en 2004 à Falaise. Elle devient ensuite Miss Basse-Normandie 2004 et Miss Normandie 2004 à Vire.

Au Zénith de Tours, le 4 décembre 2004, Cindy Fabre, 19 ans, remporte finalement le titre de Miss France 2005. Elle est la 75e à porter l’écharpe.

« Fière qu’une métisse devienne Miss France »

Être miss France, ça signifiait quoi, pour elle, à l’époque ? « C’est donner tout ce qu’on peut aux Français qui vous ont élue, et montrer que la France est ouverte à toutes les origines. Je viens de Guadeloupe et je vis depuis cinq ans en Normandie. C’est ma région d’adoption, et je suis fière qu’une métisse devienne miss France », avait-elle déclaré au soir de son élection.

Six ans après son sacre, elle nous confiait : « Cette soirée est tellement forte en émotion, qu’on oublie la plupart des choses. Heureusement qu’il reste les enregistrements vidéo. Le moment le plus important, lorsque Jean-Pierre Foucault annonce les résultats, je ne m’en souviens même pas. En revanche, je me souviens de ma première nuit en tant que Miss France. Une longue séance photo. On ne sait pas trop comment réagir, car on n’est pas encore habituée aux objectifs. »

Cindy Fabre a ensuite poursuivi les concours de beauté durant quelques années, devenant ainsi 3e dauphine de Miss Europe 2005 ou encore Miss European cities 2006.

Après avoir travaillé comme mannequin, elle se lance dans l’événementiel. En parallèle, elle participe à différentes émissions de télévision sur des chaînes régionales comme Télévision normande ou nationales (Cash TV, Téva, France 2, France Ô…).

L’accident qui l’a amenée à revoir sa carrière

En 2020, dans l’émission Ça commence aujourd’huielle raconte ce qui l’a poussée à faire autre chose que de la télévision. Alors qu’elle faisait des travaux dans son futur appartement, elle a été victime d’un accident. « Un clou m’a transpercé le visage et une semaine après, j’avais un tournage pour une pub. J’avais trois points de suture. J’ai appelé mes maquilleuses. J’ai appelé toutes les pharmacies. » La jeune femme s’interroge : « Si demain tout s’arrête, qu’est-ce que je fais ? J’ai regardé mon CV et je n’avais pas de compétences professionnelles particulières. Si demain je devais taper à la porte d’un employeur, je vends quoi en dehors de mon image et de mon corps ? »

Depuis 2015, Cindy Fabre travaille comme cheffe de projets dans la société d’événementiel EMA Events à Dijon, en Côte-d’Or, où elle organisait des séminaires, des congrès, des événements sportifs, culturels ou commerciaux. Dans une interview qu’elle a donnée ce mercredi au Parisien, elle indique d’ailleurs qu’elle poursuivra cette activité.

Elle a aussi ouvert un restaurant à Cannes, dans les Alpes-Maritimes, avec son compagnon Jean-Marc et a donné naissance en novembre 2012 à un petit garçon prénommé Élio.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT