MISE À JOUR 1 - La banque d'investissement Perella Weinberg ouvre un bureau à Paris

MISE À JOUR 1 - La banque d'investissement Perella Weinberg ouvre un bureau à Paris

(Mises à jour avec confirmation de l’entreprise, ajoute des détails) * Serait sa première présence formelle en Europe continentale * Paris en concurrence avec Francfort pour les affaires post-Brexit PARIS, 13 avril (Reuters) – La banque d’affaires Perella Weinberg Partners (PWP) envisage d’ouvrir un bureau à Paris, a annoncé vendredi la compagnie, marquant sa première présence officielle en Europe continentale et lui permettant de développer son activité de conseil en France . Sa décision intervient alors que Paris rivalise avec Francfort pour attirer les banquiers de Londres suite à la décision de la Grande-Bretagne de quitter l’Union européenne et que le climat des affaires en France s’est amélioré depuis l’élection du président Emmanuel Macron l’année dernière. Le co-fondateur Joseph Perella a déclaré vendredi au journal Les Echos que la décision d’ouvrir un bureau à Paris n’était pas nécessairement liée au Brexit, mais plutôt au fait que le climat des affaires en France devenait plus “hospitalier”. “Compte tenu de l’importance du marché français des fusions et acquisitions, de l’environnement opérationnel actuel et du sentiment d’optimisme du pays, nous pensons que le moment est venu d’accroître notre pratique en France”, a déclaré Dietrich Becker, partenaire de PWP. une déclaration. Le cabinet a indiqué avoir travaillé sur plusieurs transactions françaises ces dernières années, notamment en conseillant l’actionnaire d’Alstom, Bouygues, sur le partenariat de l’année dernière entre Alstom et Siemens. Selon les données de Thomson Reuters, Rothschild, BNP Paribas, Goldman Sachs et Lazard ont dominé les classements de conseil en fusions et acquisitions françaises en 2017. Le bureau de Paris sera dirigé par David Azema, qui a rejoint l’entreprise l’an dernier à la Bank of America Merrill Lynch et est un ancien directeur de l’agence qui gère les participations du gouvernement français. Le gouvernement Macron s’est engagé à réduire ses participations dans des entreprises qui ne sont plus considérées comme stratégiques afin d’investir dans un nouveau fonds destiné à financer l’innovation. PWP n’a pas donné plus de détails sur le nombre d’employés qu’elle pourrait embaucher à Paris. Un sondage Reuters du mois dernier a montré que Paris avait dépassé Francfort en tant que destination la plus populaire pour de nouveaux rôles après le Brexit. (Reportage de Sudip Kar-Gupta, édité par Leigh Thomas)

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.