Mirchev demande, Rashkov répond – il y a eu un crime autour de l’île artificielle

Le ministère de l’Intérieur a envoyé une enquête de Varna au bureau du procureur spécialisé pour décider de déposer une plainte pénale – en février, le gouvernement a alloué 5,7 millions de BGN pour renforcer la côte de la municipalité, et non l’administration du district, propriétaire de l’émeute

Des données sur un crime commis dans l’exercice de leurs fonctions ont été trouvées lors d’une inspection par le ministère de l’Intérieur dans la municipalité de Varna et l’administration du district, et les documents ont été envoyés au bureau du procureur spécialisé avec un avis sur l’engagement de poursuites pénales contre des fonctionnaires de les deux établissements.

Cela ressort clairement de la réponse du ministre de l’Intérieur Boyko Rashkov à une question du député Ivaylo Mirchev sur l’argent alloué à une île artificielle dans la station balnéaire “St. Constantin et Hélène ».

L’idée est de

renforcer la côte

devant le petit

plage de la station

Un hôtel 5 étoiles est en construction juste en face de l’île.

Le 18 février 2021, le gouvernement a accordé à la municipalité de Varna 5,7 millions de BGN pour la construction du site dans le prolongement de l’une des émeutes. Le décret a été publié suite à une proposition de la commission interministérielle de recouvrement et de soutien avec l’argent de la réserve de l’État.

Selon la réponse de Rashkov à Mirchev, il n’y a pas d’opinion motivée de l’administration du district et de la municipalité sur l’attribution de l’argent. La raison pour laquelle le Conseil des ministres a ordonné le transfert des millions à la municipalité de Varna et non à l’administration du district, qui est responsable des plages et des émeutes, qui sont un bien public, n’était pas claire.

“Je ne suis pas

interrogé,

je ne sais rien

pour le développement

du cas

– a commenté à “24 Chasa” l’ancien gouverneur régional de Varna Stoyan Pasev, qui était en poste lorsque ces événements ont eu lieu – La municipalité de Varna est en tête, tous les documents sont là. L’administration du district n’a pas la capacité de mettre en œuvre des projets aussi importants ou d’attribuer des marchés publics. La municipalité est plus flexible et expérimentée. »

42 jours après l’attribution de l’argent, la municipalité et l’administration du district concluent un accord pour l’attribution d’un marché public pour la sélection d’un entrepreneur pour les activités de construction. Cela se passe le 30 mars. Le 14 avril, un entrepreneur pour le contrat de 4,7 millions de BGN a été sélectionné et les activités de construction doivent être achevées d’ici le 31 janvier 2023. Le ministère de l’Intérieur a demandé des données sur l’argent qui lui a été alloué par la municipalité de Varna.

D’après le rapport de la direction des finances et du budget, il ressort clairement que 1,7 million de BGN ont été dépensés jusqu’à présent, sous forme d’acompte de 30 % sur l’ensemble du contrat.

À 17

Septembre 2021

est établi,

celle de l’objet

pas effectué

construction

activité »,

écrit dans la réponse de Rashkov au député Mirchev.

Après que la réponse de Boïko Rachkov a été rendue publique mercredi, une équipe de “24 Chasa” a vu sur place le panneau d’information, qui indique que le chantier a été ouvert le 17 septembre de l’année dernière.

En place maintenant

est abaissé

barrière et

signe que

interdit

entrée,

sont effectuées

et construction

Activités

À côté de la plage, il y a une excavatrice, un fadroma et un camion.

La police a ouvert une enquête sur ordre de la ministre régionale intérimaire Violeta Komitova, qui a été approchée par une question parlementaire à la 46e Assemblée nationale.

L’idée d’une île artificielle pour renforcer la côte remonte à 2017. Puis le plan d’aménagement détaillé de la station “St. saint Constantin et Hélène”. La construction de 4 installations similaires est prévue. L’un des objectifs est de faire des pontons pour les bateaux et d’avoir une marina. Jusque-là, il n’y a rien de tel dans la station.

Vraiment

action sur

immeuble

île commence

4 ans plus tard

avec le décret du gouvernement pour l’allocation de l’argent de la réserve.

L’inspection du ministère de l’Intérieur cite également l’avis de l’entreprise d’État “Géoprotection” de 2018. Selon lui, l’émeute, qui est en train d’être achevée pour devenir une île, a récemment été réparée, est en bon état et effectue son fonctions de protection du littoral. La même année, l’administration régionale a demandé au RIEW de Varna son achèvement, ainsi que l’approbation du MoEW. Le RIEW décide qu’il n’est pas nécessaire de réaliser une étude d’impact sur l’environnement (EIE).

Selon la réponse de Rashkov, basée sur une inspection du ministère de l’Intérieur, il existe des preuves depuis 2020 qu’un permis a été délivré pour construire l’émeute. Le plan de développement détaillé de la station est également cité, qui comprend un restaurant sous-marin, un parc aquatique, une marina et d’autres installations maritimes. Pour eux, cependant, il n’y avait aucune intention d’investissement et aucun lien avec la construction de l’installation de protection.

Municipalité de Varna :

Jusqu’au 1er octobre, il y a une interdiction de construction par voie maritime, le projet est mis en œuvre dans les délais

Construction de “Buna Mineral pool-wing South Petite plage de la Mer Noire à proximité du resort. “St. Saint Constantin et Hélène »est selon un contrat daté du 15 juillet 2021 à une valeur totale de 5 683 528 BGN avec TVA.
Conformément aux exigences de la loi sur le développement de la côte de la mer Noire dans les stations balnéaires nationales, telles que “St. St. Constantine et Elena”, il existe une interdiction de construire pour la période du 15 mai au 1er octobre. Le début de l’activité de construction proprement dite pour la mise en œuvre du projet est conforme à la nécessité de créer un confort pour les invités et les résidents de la ville, qui ont choisi “St. St. Constantine et Elena” comme lieu de loisirs. Pendant la période août-septembre, les nuits dans la station ont dépassé les 180 000.
Dans la période allant de la signature du contrat à la levée de l’interdiction en vertu de la loi sur le développement de la côte de la mer Noire (LCA), des activités préparatoires ont été menées selon, à savoir : l’extraction et la préparation de la masse rocheuse, la production de tétrapodes, l’achat de matériaux, mobilisation pour organiser une installation temporaire dans le cadre du projet PBZ et livraison des équipements de construction, lesquelles activités ont été réalisées dans les périodes suivantes.
Du 27 septembre 2021 au 30 septembre 2021, des camionnettes, un bulldozer et une pelle sur chenilles avec clip ont été livrés et installés, les panneaux et plaques nécessaires ont été placés et le règlement temporaire du site a été préparé.
A partir du 1er octobre 2021 commencent les premières livraisons de gros blocs de pierre-roche 1000-3000 kg et la construction progressive du chantier débute, notamment l’arc sud.
À l’heure actuelle, l’arche sud est entièrement construite et la partie centrale de l’installation est en cours de construction, et à cet effet, plus de 6000 m3 de blocs de roche de 1000 à 3000 kg ont été livrés et posés. 500 tétrapodes ont été fabriqués.
Au 31.12.2021 Un montant de 2 685 929,38 BGN avec TVA a été payé, y compris une avance de 30 % de la valeur du contrat. Le projet est mis en œuvre conformément au calendrier de construction approuvé.

.

Previous

La CE adresse un dernier avertissement à la Pologne pour non-paiement d’amendes dans une affaire de mine de charbon

Les conservateurs en guerre après que Jacob Rees-Mogg ait qualifié le chef du parti écossais de “léger”

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.