Milan-Juve, le dernier de Continassa : Cuadrado doute en défense ou plus

La décision sur Cuadrado, arrière ou supérieur, déplace toutes les autres pièces des dominos noirs et blancs. Titres : les retours de Szczesny, De Ligt, McKennie et Bernardeschi, autour des certitudes Chiellini, Locatelli, Morata et Dybala

Cuadrado alto ou latéral, De Sciglio, Alex Sandro ou Pellegrini à gauche ; et puis Arthur, encore un appel pour lui à côté de Locatelli, afin de le garder à Turin, ou pas. Ce sont là, et d’autres encore, les doutes de Massimiliano Allegri à l’approche de Milan-Juve, un match que son équipe ne doit pas manquer pour rentrer avec force dans la course à la Ligue des champions et démontrer qu’il a fait un saut qualitatif par rapport à la première partie de la saison. Le match ne sera pas encore tout à fait décisif mais il pourra certainement orienter le parcours saisonnier de la Dame, ainsi que la dernière semaine du marché d’hiver qui n’est pas encore fermé.

VERS MILAN

Pas de doute dans le secteur de la défense centrale : Szczesny reviendra entre les poteaux, De Ligt et Chiellini résisteront à l’impact de l’attaque des Rossoneri, Rugani pouvant être disponible pour la dernière partie avec Danilo. Encore quelques doutes pour la médiane, où les exclusions de Locatelli et McKennie ne sembleraient pas être envisagées, mais cela va beaucoup changer par rapport au système de jeu qu’Allegri choisira de faire l’essentiel de la course.

Les variables

Avec Cuadrado arrière latéral, il y aurait de la place pour un autre milieu de terrain (et Bentancur semblerait avoir l’avantage sur Rabiot et Arthur) et Bernardeschi jouerait à droite, soutenant Dybala et Morata. Sinon, avec Cuadrado alto (couvert derrière par De Sciglio), Bernardeschi passerait sur le côté gauche, et à ce moment-là, il n’y aurait pas de place pour un troisième au milieu du terrain. Mais il reste encore une journée d’entraînement et une autre en plus pour réfléchir, d’un autre côté le match à San Siro pourrait valoir autant qu’une finale – aussi parce que la qualification pour la Ligue des champions est économiquement plus précieuse que la Super Coupe – et il n’y a pas non plus l’intention de perdre à cette occasion.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT