Michel Bourez laisse ses empreintes sur l’Anglet Surf Avenue

| |

Inspiré du Walk of Fame de Los Angeles, Anglet Surf Avenue est ornée des empreintes des personnalités du surf. Et deux Tahitiens ont laissé leurs marques : Arsène Harehoe et depuis quelques jours Michel Bourez.

Le Anglet Surf Avenue est aux surfeurs ce que le Walk of Fame de Los Angeles est aux acteurs et actrices : une reconnaissance de leur talent. Ils sont 17 surfeurs à avoir laissé l’empreinte de leurs pieds sur l’avenue : plusieurs champions de France et du monde comme Joël de Rosnay, Tom Curren, Nat Young, Mick Fanning, et évidemment Kelly Slater avec ses 11 titres ; des femmes comme Maritxu Darrigrand, Emmanuelle Joly, toutes deux championnes de France, Justice Dupont, surfeuse de gros, Pauline Ado et Johanne Defay, deux surfeuses pro ; on trouve aussi les traces des pionniers comme Jacky Rott, créateur de la première planche testée à la Chambre d’Amour en 1957, aujourd’hui décédé, Peter Cole, l’un des premiers surfeur de gros, Kay Lenny, waterman ; et deux surfeurs de gros : Axi Muniain et Gautier Garanx.

Et surtout, deux Tahitiens : Arsène Harehoe, champion de France 1976, 1983, 1985, 1986, 1989 et depuis quelques jours Michel Bourez, surfeur pro. Celui-ci a remercié la ville d’Anglet pour « ce très beau cadeau ». « C’est un honneur de faire partie des grands noms du surf français », a-t-il dit.

Arsène-lièvre

Arsène Harehoe

.

Previous

La décentralisation au sein des autonomies elles-mêmes est également débattue

Nous mettons la technologie à l’épreuve

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.