Merkel et Macron forgent le front

Le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel tentent de forger un front commun face aux problèmes créés par la présidence de Donald Trump et les hauts et les bas de l'euro.

Macron a effectué hier une visite en Allemagne pour rencontrer Merkel et participer à des cérémonies de commémoration des victimes des guerres et des dictatures.

Dans un discours au parlement, M. Macron a déclaré que l'alliance franco-allemande avait "l'obligation de ne pas laisser le monde sombrer dans le chaos et de l'accompagner sur le chemin de la paix".

Il a déclaré que l'Europe ne peut pas remplir son rôle "si elle n'assume pas une plus grande responsabilité en matière de défense et de sécurité et se contente d'un rôle secondaire sur la scène internationale".

Le président français est à la traîne dans les sondages et Merkel est dans une position politique affaiblie depuis qu'il a annoncé qu'il ne briguerait pas un autre mandat et que son parti avait subi de graves revers lors des récentes élections locales.

Merkel a soutenu la proposition de Macron de créer une armée européenne, malgré les critiques de Trump. Les deux s'accordent sur le fait que l'Europe doit moins compter sur les autres _even EU_ pour sa défense. Trump a perturbé l'OTAN en insistant pour que les pays membres paient davantage pour leur défense et "se protègent".

Cependant, malgré les apparences de l’unité, les deux dirigeants entretiennent de profondes divergences dans leurs propositions visant à résoudre les problèmes économiques de l’Union européenne.

Par exemple, l'Allemagne et la France semblent être parvenues à un accord sur un budget commun pour la zone euro, une idée favorite de Macron. Le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz, a déclaré à l'agence de presse dpa que l'accord serait présenté lors d'une réunion ministérielle européenne lundi et qu'il s'attend à un consensus.

Toutefois, l’ampleur du budget – entre 20 000 et 25 000 millions d’euros, selon le ministre français des Finances, Bruno Le Maire – est bien inférieure à la proposition de Macron. Ce montant ne représente que 0,2% de l'économie de la zone euro, alors que Macron aspirait à atteindre plusieurs points de pourcentage. L’idée révèle que l’Allemagne résiste à un transfert de ressources de pays européens plus prospères comme l’Allemagne vers des pays plus troublés comme la Grèce. En outre, des disparités persistent dans les taxes qui devront être appliquées aux entreprises technologiques telles qu'Amazon et Google. La Commission européenne et le gouvernement français sont favorables à l'application de cette taxe, mais Scholz soutient que cela doit être décidé par l'Organisation de coopération et de développement économiques.

Mémorial

L'intervention de Macron devant le Bundestag:

=> A eu lieu à l'occasion du Memorial Day of the Fallen.

=> Fondée en 1919 pour commémorer ceux qui ont perdu la vie au cours de la Première Guerre mondiale.

Merkel et Macron forgent le front

Renforcer l'unité. Angela Merkel et Emmanuel Macron promettent de prendre davantage de responsabilités sur le continent européen.

Plus de Internacional


précédent Le siècle

Suivant Le siècle



– IMP

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.