Mercato: le PSG veut 300 millions d'euros pour Neymar!

0
25

Le PSG a fixé un prix à Neymar si le divorce était prononcé. Selon nos informations, le club de la capitale requiert pas moins de 300 millions d'euros pour se séparer de l'étoile brésilienne, encore sous contrat jusqu'en 2022.

Si le numéro 10 parisien devait quitter le PSG à ce rythme cet été deux ans après son arrivée, il deviendrait encore plus le joueur le plus cher de l’histoire du football. À ce jour, les deux mouvements les plus coûteux de tous les temps concernent Neymar (222 M €) et Kylian Mbappé (180 M €), tous deux recrutés le même mois d'août 2017 par le même club, Paris.

LIRE AUSSI>Neymar au Barça: pourquoi son retour est presque impossible

En fixant la barre très haut, avec ce tarif presque prohibitif, le PSG envoie deux messages au monde. C'est d'abord la confirmation que le club de la capitale ne ferme pas la porte à un départ alors qu'il y a encore quelques semaines, le sujet est resté tabou et que Neymar devait rester "à 2000%".

Paris ne se met pas dans une position qui veut vendre

Mais en demandant un tel prix, le PSG rend le transfert pratiquement impossible. Quel club du monde peut aujourd'hui débloquer une telle manne alors que les grandes manœuvres ont déjà commencé? Real a déjà dépensé plus de 300 millions d’euros et Pogba ou un autre média n’a pas encore signé. Au Barça, l'achat de Griezmann reste valable, à un prix minimum de 120 millions d'euros. Mais ces grosses équipes ne se sont pas encore (beaucoup) vendues, ce qui leur permettra de trouver un second souffle pour éventuellement réinvestir l'argent collecté.

En fixant un tel montant, le PSG ne se met pas à la place d'un club qui cherche réellement à vendre son étoile même si tout est négociable. Pour éviter de payer 300 millions d'euros, les clubs pourraient envisager d'inclure des joueurs dans la transaction. Les montages les plus baroques circulent, un jour en échange des Barcelonais Umtiti, Rakitic et Dembélé (plus de 100 M €), un autre avec le Madrilène Casemiro dans la balance.

Une façon de geler la situation

À l’arrivée, ces 300 millions d’euros semblent un moyen de geler la situation, alors admettre de garder Neymar. D'un côté, Nasser Al-Khelaïfi ouvre la porte de manière cinglante en disant à France Football: "Personne ne l'a obligé à signer ici. Personne ne l'a poussé. (…) Neymar, comme tous les autres joueurs, doit croire dans notre projet et donner toutes les garanties d’implication. En revanche, le club met sur la table un prix qu'aucun concurrent ni presque ne peut se permettre. Une stratégie pas forcément très claire, qui consiste à ouvrir la porte en même temps que la fermeture. En France, la politique "du même coup" ne donne pas toujours les meilleurs résultats.

En attendant, le club de la capitale indique également qu'il ne vendra pas son joyau, déchiré à Barcelone après un rachat de clause et non d'un transfert. Les Catalans ont été confrontés à un fait accompli lorsqu'ils ont refusé à Neymar de les quitter. Le divorce est maintenant sur la place publique entre Paris et le joueur, ou Neymar revient dans les rangs en cessant d'être placé au-dessus de l'institution du PSG ou bien il s'en va. Avec 300 M €, Paris aurait une marge phénoménale sur le marché des transferts mais perdrait un génie du jeu.

A lire aussi sur le site de Parisien:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.