MC Poze fait un don de 20 000 R$ à un agent de sécurité qui a été licencié après avoir reçu un pourboire : “Il n’a jamais posé de problème à personne”, déclare le gardien | Rio de Janeiro

Le chanteur MC Poze a fait un don de 20 000 R $ à un agent de sécurité qui a été licencié après être apparu dans une vidéo recevant un pourboire de 100 R$ de la part de l’artiste. L’entreprise nie avoir licencié l’employé à cause du cadeau.

Bernardo Henrique, 27 ans, travaillait comme agent de sécurité dans la copropriété où vit le chanteur, dans la zone ouest de Rio de Janeiro, et dit que Poze revenait d’un spectacle, le matin de lundi dernier (10), lorsqu’il a appelé lui à la concierge et lui a remis l’argent.

« Il faut acheter une miche de pain, boire un soda. Bon travail là-bas”, aurait dit le chanteur en remettant le pourboire.

À l’intérieur du véhicule de l’artiste, quelqu’un a filmé l’action et publié les images sur les réseaux sociaux. Selon bernardo, en apprenant la situation, l’ancien chef de la sécurité a envoyé un message au groupe de travail demandant qui serait l’employé qui apparaît dans l’enregistrement.

La sécurité a été licenciée peu de temps après la diffusion d’une vidéo dans laquelle il reçoit un tuyau de MC Poze – Photo : Reproduction

« Je me suis présenté et j’ai expliqué la situation. Mon patron m’a dit de rendre l’argent puis m’a demandé de prendre mes papiers pour le licenciement et m’a exclu du groupe [de whatsapp do trabalho]», a déclaré Bernard.

L’agent de sécurité a déclaré que, lorsqu’il a été admis dans l’entreprise, en décembre de l’année dernière, il avait été informé qu’il ne pouvait rien demander aux résidents de la copropriété : « De l’eau, de la nourriture ou tout ce dont nous avions besoin, nous devrions être notifié sur la radio interne ».

Malgré cela, Bernardo dit qu’il était courant que les employés reçoivent des cadeaux spontanés des résidents. Il dit que l’entreprise prétend même qu’elle était au courant de ces dons.

« J’ai vu plusieurs collègues repartir avec des paniers de Noël que les résidents ont offerts. Il y a beaucoup de gens généreux dans ce condo. Ils ont offert des cadeaux aux gardes, aux préposés à l’entretien. Même les balayeurs, qui nettoyaient à l’intérieur, étaient les bienvenus. Cela n’a jamais posé de problème à personne », a-t-il déclaré.

Le gardien dit qu’il a utilisé l’argent pour recharger le Bilhete Único, le paiement des jours travaillés de décembre étant en retard, mais s’il avait su le problème auquel il serait confronté, il dit qu’il n’aurait jamais accepté le pourboire.

Il dit qu’il a fait des plans dans l’entreprise et que a dit à sa femme de quitter son travail, qui était loin de la maison, pour s’occuper des enfants du couple, pendant qu’ils cherchaient une opportunité plus proche pour elle.

“Ma femme a quitté le travail vendredi, l’affaire s’est produite lundi. Si je savais que j’aurais un problème, je ne le ferais jamais. Je faisais plusieurs projets avec le travail, je pensais que la situation était stable à donner à ma femme. J’étais très triste de ce qui s’est passé”, dit-il.

Dans une note, le groupe Lothar a indiqué que le motif du licenciement n’aurait pas été le don, mais l’attitude du professionnel.

“La motivation du licenciement du salarié en question était l’attitude incongrue envers ses pairs et la manque de respect pour la direction donnée par l’entreprise. D’autres employés ont reçu le montant et poursuivent leurs activités normales à leur travail”, indique la note.

Bernardo n’est cependant pas d’accord avec la position du groupe Lothar et évalue même la possibilité d’aller en justice pour garantir ses droits.

“Cette note est diffamatoire parce que je n’ai rien fait de mal. Je suis un agent de sécurité récemment diplômé et ils disent que je n’avais pas d’attitude au travail, c’est très mauvais car cela peut empêcher d’obtenir un nouveau travail”, rétorque-t-il.

Le professionnel a également indiqué qu’un avocat, qui habite la copropriété où il travaillait, lui a proposé de s’occuper du dossier. “Poze est très poli, il demandait toujours si on avait besoin de quelque chose, il propose de l’eau, de la nourriture. J’ai seulement accepté l’argent parce qu’il l’a volontairement offert, ce qui se passe est très injuste”, déplore-t-il.

Impact sur les réseaux sociaux

MC Poze a publié sur ses réseaux sociaux qu’il ferait un nouveau don après habilitation de sécurité — Photo : Reproduction

Bernardo dit qu’après avoir été licencié, il en a parlé à un groupe d’amis, qui a décidé de faire une chaîne pour l’aider.

“Tout le monde l’a posté sur les réseaux sociaux et l’histoire a atteint l’équipe de Poze. Ils ont été formidables et je suis très reconnaissant, mais j’ai dit que si je pouvais choisir, je préférerais un travail qu’un don, car l’argent vient à manquer, le salaire ça coule tous les mois, n’est-ce pas ? Malheureusement, ils n’en ont pas l’opportunité pour le moment, mais ils ont dit que peindre un poste vacant m’aide”.

En apprenant ce qui s’était passé, Poze a posté sur ses réseaux sociaux qu’il était dégoûté de la situation.

“L’entreprise a licencié l’agent de sécurité qui a accepté une simple friandise. C’est beaucoup de problèmes avec le travailleur. Je vous enverrai une autre friandise, j’espère que cela vous aidera”, a déclaré l’artiste dans sa story Instagram.

Previous

STALKER 2 est reporté à la fin de l’année

Březina et la paire Žuková – Bidař vont aux Championnats d’Europe en courses libres depuis la 15e place, Bělohradský n’a pas avancé – ČT sport – Télévision tchèque

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.