Masque buccal obligatoire partout à UAntwerp à partir de lundi… (Anvers)

| |

Anvers

À partir de lundi, l’Université d’Anvers introduira à nouveau une exigence générale de masque buccal sur les campus. Les hautes écoles spécialisées attendent toujours, mais redoublent de vigilance. « Si les chiffres vont dans le mauvais sens pour nous, nous n’hésiterons pas à rendre à nouveau les masques buccaux obligatoires », déclare Marliese Peeters de Karel de Grote Hogeschool.

Jan Stassijns

Les étudiants de l’Université d’Anvers seront à nouveau obligés de porter un masque buccal partout sur le campus à partir de lundi. Cette décision intervient après l’augmentation des taux d’infection.

“Le masque buccal ne nous a jamais vraiment quittés”, explique Peter de Meyer, porte-parole de l’Université d’Anvers. « Ils étaient déjà obligatoires, à moins que vous ne vous asseyiez et que vous puissiez vous tenir à un mètre et demi de distance. Cette exception a maintenant disparu. Les enseignants qui enseignent et peuvent respecter la distance d’un mètre et demi peuvent l’éteindre pour plus d’intelligibilité.”

« C’est une mesure simple et claire, même si nous nous rendons compte que tous les élèves ne l’aimeront pas », explique Peter de Meyer. “Mais le plus important est que l’enseignement en face-à-face puisse se poursuivre sur le campus et nous espérons également que nous pourrons continuer à le faire aussi longtemps que possible.”

L’Université de Gand a également précédemment décidé de réintroduire l’obligation du masque buccal.

Collèges pas (encore)

Le masque buccal n’a jamais disparu à l’AP Hogeschool non plus. Désormais, il est déjà obligatoire de le porter lorsqu’un mètre et demi de distance ne peut être conservé. “Mais il n’y aura pas d’obligation générale pour le moment”, précise le porte-parole Karolien Loriers. «On voit que nos élèves le suivent très bien et mettent également le masque buccal dans les endroits où il y a plus de monde. Mais la situation est évaluée au jour le jour.

À l’Université des sciences appliquées Thomas More, une obligation générale de masque buccal est sur la table. Le conseil d’administration examinera cela mardi, mais rien n’a été décidé pour le moment.

A la Karel de Grote Hogeschool, le masque buccal n’est actuellement recommandé que pendant les cours pratiques. Néanmoins, les étudiants ont été invités à redoubler de vigilance. « Nous réfléchissons à le rendre à nouveau obligatoire », a déclaré la porte-parole Marliese Peeters. « Si les chiffres vont dans le mauvais sens pour nous, nous n’hésiterons pas. »

.

Previous

La trésorière du Maryland, Nancy Kopp, laisse un héritage de leadership en matière de finances publiques

Volvo C40 Recharge – Augmente l’autonomie

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.